SiteSelector

Pas encore de compte RTL?
X

Pour gérer votre compte, veuillez cliquer "Vers mon compte"


Pour vous déconnecter, veuillez cliquer "Se déconnecter"

2
Messages X
  • Pas de nouveaux messages actuellement.
    Tags:
 

Utiliser Facebook rendrait malheureux

Catherine Vanesse , le

Voir les photos de ses amis Facebook porterait un sérieux coup au moral. On risque de trouver sa vie beaucoup moins bien que celle des autres.




Dossier:0

Facebook ne fait pas le bonheur. Ce réseau social pourrait même rendre dépressif, met en évidence une étude de l'université américaine Utah Valley.

L'auteure, une sociologue Hui-Tzu Grace Chou, a fait ce constat en interrogeant 425 étudiants sur leur usage Facebook. Le sentiment partagé est que loin de remonter le moral, les photos et autres publications de ses Facebook friends –que l'on connaît peu ou prou- pourraient rendre tristes.

Explications : certains utilisateurs auraient la désagréable impression d'avoir une vie peu passionnante et morose à côté des images (toujours) souriantes et parfaites postées par leur réseau d'"amis". Un bonheur factice qui finit par déteindre sur le moral à en croire les sondés.

A la question "Etes-vous d'accord ou pas d'accord avec l'affirmation "Beaucoup de mes amis ont une vie meilleure que la mienne" les étudiants qui passaient beaucoup de temps sur Facebook ont répondu que la vie de leurs amis était meilleure que la leur et que leurs amis étaient plus heureux qu'eux.

Détail intéressant, ce sentiment était encore plus fort chez les étudiants qui avaient dans leurs amis des personnes qu'ils ne connaissaient pas du tout.

La sociologue avait également ressenti cette vacuité en se rendant sur Facebook, c'est de là que lui est venue l'idée de réaliser cette enquête, explique-t-elle sur abcnews. "Il y a quelques années, j'ai commencé à utiliser Facebook parce que des gens m'y avaient encouragé. Puis je me suis mise à penser que sur ce réseau social mes amis avaient l'air plus heureux que moi. Un sentiment étrange".

Le bonheur est... dans la rue

La solution la plus simple pour vaincre cette cyberdéprime serait de sortir avec ses vrais amis plutôt que de rester connecté sur Facebook. L'étude a montré que les personnes qui créaient du lien social dans la vraie vie se sentaient plus heureux que ceux qui rencontraient des gens sur Facebook.

1971

 




Réagissez à cet article



Afficher plus de contenu
Fin du contenu
 
.