En ce moment
 

Le secteur de la construction recrute: "Il y a même une bagarre qui s’installe au niveau des entreprises"

 

Le groupe Manpower sort un nouveau baromètre sur l'activité du recrutement au cours du 4ème trimestre de cette année. Les nouvelles sont plutôt bonnes en ce qui concerne la Belgique où la dynamique d'embauche reste positive, en particulier en Wallonie et à Bruxelles, et notamment dans le secteur de la construction.

Les affaires reprennent dans le secteur de la construction. Un chef d’entreprise à Sprimont en est convaincu. Est toujours à l’affût d’engager de nouveaux profils, du responsable de projet au coffreur-ferrailleur. "Quand on voit d’ailleurs, celui qui lit un peu la presse, la demande qu’il y a sur le marché. Toutes les entreprises sont en train de recruter depuis six mois. Il y a même une bagarre qui s’installe au niveau des entreprises pour recruter les meilleurs", assure Louis Eloy, administrateur délégué du groupe Eloy, au micro de Mathieu Langer.

En Belgique, globalement plus de neuf sociétés sur dix prévoient de maintenir leurs effectifs le trimestre prochain. 2% seulement envisagent des licenciements. Jérôme a été engagé comme chef d’équipe en maçonnerie. Petit à petit, il a grimpé les échelons du métier. "Ça fait ici deux mois. J’ai commencé comme manœuvre et puis cela se fait à la longue. On apprend", explique-t-il.


"Ils peuvent entrer chez nous sans qualification" 

"Pour les jeunes, les métiers dans la construction sont très intéressants. Ils peuvent entrer chez nous sans qualification au départ et puis d’année en année, ils vont pouvoir grandir et devenir chef d’équipe", indique Louis Eloy.

En termes d’embauche, le secteur de la construction dépasse celui de la distribution d’eau t d’électricité ou celui de l’horeca. Ces métiers dépendent aussi de la conjoncture économique. "On a peut-être un petit élément favorable, c’est que les banques ne donnent plus d’intérêts. Donc les personnes qui ont encore un peu d’argent, le place dans la brique aujourd’hui. Dans un appartement à louer. Et c’est quelque chose que l’on espère qui durera le plus longtemps possible", indique l’administrateur délégué du groupe Eloy.

Dernier constat : plus l’entreprise est grande, plus les employeurs sont optimistes dans les trois régions.

Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos

vidéos