Le parquet identifie l'un des complices de Salah Abdeslam: est-il l'artificier des attentats de Paris?

 
paris

Le parquet fédéral annonce ce lundi avoir déterminé la véritable identité de celui qui se faisait appeler "Soufiane Kayal". Il s'agit en réalité de Najim Laachraoui, né le 18 mai 1991 et parti en Syrie en 2013. Il est suspecté d'avoir joué un rôle important dans la préparation des attentats de Paris.

"L'enquête a pu établir que le nommé Soufiane Kayal peut être identifié comme étant le nommé Laachraoui Najim, né le 18 mai 1991, parti en Syrie en février 2013", affirme le parquet dans un communiqué, sans préciser sa nationalité. Les enquêteurs le soupçonnent d'avoir été en liaison téléphonique avec certains membres des commandos le soir du 13 novembre.

Il y a une "forte probabilité" pour que Belkaïd ait été le destinataire du SMS: "On est parti, on commence", envoyé à 21H42 par un des kamikazes du Bataclan à un téléphone localisé en Belgique. Un autre numéro belge a appelé ce soir-là Abdelhamid Abaaoud, l'organisateur présumé des attaques, depuis le même endroit à Bruxelles. Le 17 novembre, la fausse carte d'identité de Belkaïd, au nom de Samir Bouzid, a été utilisée pour faire un virement de 750 euros à Hasna Aït Boulahcen, la cousine d'Abaaoud afin qu'elle lui trouve une planque en région parisienne.

Plusieurs avis de recherche ont déjà été diffusés dans le cadre de l’enquête belge ouverte après les attentats de Paris du 13 novembre 2015.


Premier avis de recherche: Mohamed ABRINI

Le 24 novembre 2015, un premier avis de recherche avait été diffusé à propos de Mohamed ABRINI, né le 27 décembre 1984, lequel avait été filmé en compagnie de Salah ABDESLAM deux jours avant les attentats de Paris, le 11 novembre vers 19h, dans la station-service de RESSONS (sur l’autoroute en direction de Paris).


Deuxième avis de recherche: Salah ABDESLAM

Un second avis de recherche, daté du 4 décembre 2015, concernait Salah ABDESLAM qui s’était rendu à deux reprises à Budapest en Hongrie dans le courant du mois de septembre 2015 au moyen d’un véhicule de location. Le 9 septembre 2015, il a été contrôlé à la frontière entre la Hongrie et l’Autriche à bord d’un véhicule Mercedes, en compagnie de deux personnes. Celles-ci faisaient usage de fausses cartes d’identité belges au nom de Samir BOUZID et Soufiane KAYAL.


Soufiane Kayal est en réalité Najim Laachraoui: l'artificier des attentats?

C’est également au moyen de la fausse identité de Soufiane KAYAL que la maison perquisitionnée le 26 novembre 2015 à Auvelais a été louée. L’enquête a pu établir que le nommé Soufiane KAYAL peut être identifié comme étant le nommé LAACHRAOUI Najim, né le 18 mai 1991, parti en Syrie en février 2013. Des traces ADN de LAACHRAOUI Najim ont été retrouvées dans la maison louée à Auvelais, ainsi que dans l’appartement de la rue Henri Bergé à Schaerbeek, qui auraient été utilisés par le groupe terroriste.

D'après nos confrères de la RTBF, l'ADN de Najim Laachraoui a été retrouvé sur deux ceintures d'explosifs, l'une utilisée au Bataclan, l'autre au stade de France. La question se pose donc de savoir si l'individu ne serait pas l'artificier qui a préparé les explosifs utilisés lors des attentats de Paris. De plus, nos confrères avancent qu'il dispose de connaissances en électromécanique.


Nouvel avis de recherche

Le parquet fédéral et le juge d’instruction souhaitent diffuser un nouvel appel à témoins dans le cadre de la recherche du nouveau suspect activement recherchés dans le cadre de l’instruction.

Toutes ces personnes sont activement recherchées par les services de police belges et français. Un appel à témoins sera diffusé (www.police.be et www.politie.be).

Vos commentaires

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Les titres

Vidéos

vidéos