En ce moment
 

Procès Jarfi: des culpabilités d'assassinat requises contre les 4 accusés

 

Les deux magistrats du ministère public ont requis jeudi après-midi devant la cour d'assises de Liège, des culpabilités d'assassinat contre les quatre accusés qui répondent de l'homicide d'Ihsane Jarfi. Les avocats généraux ont réclamé aussi des culpabilités pour le caractère homophobe des faits ainsi que pour des faits de tortures et de traitements inhumains et dégradants.

Disparu depuis la nuit du dimanche 22 avril 2012, Ihsane Jarfi (32 ans) avait été retrouvé mort le 1er mai 2012 dans la région de Tinlot. Mutlu Kizilaslan, Jérémy Wintgens, Jonathan Lekeu et Eric Parmentier sont accusés de l'avoir assassiné parce qu'il était homosexuel.

Après les différentes interventions des 6 groupes de parties civiles, le ministère public a présenté son réquisitoire. L'avocat général Marianne Lejeune et le substitut délégué au poste d'avocat général Murielle Radoux ont soutenu que les quatre accusés doivent être déclarés coupables de l'assassinat d'Ihsane Jarfi. Mutlu Kizilaslan, Jérémy Wintgens, Jonathan Lekeu et Eric Parmentier sont coauteurs des faits car ils ont tous les quatre apporté une aide indispensable à la mise à mort d'Ihsane Jarfi.

L'avocat général Lejeune a relevé que les quatre accusés ont frappé Ihsane Jarfi dans des zones stratégiques. Les coups ont occasionné des dégâts importants à la tête. Ces coups ont brisé 17 côtes tandis que des pressions importantes ont été opérées sur la gorge. Tous ces éléments témoignent pour le ministère public de l'intention de tuer manifestée par les auteurs. Me Lejeune a également insisté sur la préméditation des faits. Pour elle, avant de déposer Ihsane Jarfi là où il a été découvert, les accusés ont nécessairement réfléchi au sort qu'ils lui réservaient.

"Lorsqu'ils prennent la décision d'abandonner Ihsane Jarfi agonisant dans un champ, c'est là qu'ils l'assassinent. Les accusés ont souhaité qu'il meure dans le froid. Sans la moindre réaction à son égard, mais avec la réflexion, ils ont prémédité sa mort à cet instant! ", a soutenu l'avocat général.Le ministère public a insisté sur le caractère homophobe de ces faits. Marianne Lejeune a ajouté que les auteurs doivent être déclarés coupables d'avoir infligé des tortures, dez traitements inhumains et dégradants à Ihsane Jarfi, notamment lorsqu'il a été déshabillé et abandonné nu dans une prairie lors d'une nuit froide. Enfin, dans le dossier annexé aux faits contre Ihsane Jarfi, Lekeu et Wintgens doivent être déclarés coupables des faits de vol avec violences commis sur un handicapé mental sexagénaire.

Pour l'avocat général délégué Murielle Radoux, il est important de prendre en compte la violence déployée par les auteurs, leur acharnement et le fait qu'ils ont décidé d'abandonner Ihsane Jarfi dans le froid. En commettant ces faits à l'égard d'Ihsane Jarfi, les accusés se sont montrés peu respectueux de son droit à la différence.Les avocats d'Eric Parmentier et de Jonathan Lekeu plaideront demain/vendredi.

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Les titres

Vidéos

vidéos