En ce moment
 

"Nombreuses sirènes et même l'hélicoptère de la police": que s'est-il passé ce matin à Mons?

 

"Je ne sais pas ce qui se passe à Mons mais de nombreuses sirènes et même l'hélicoptère de la police sont sur place , c'est assez inquiétant", nous confiait ce matin une personne via le bouton orange Alertez-nous. Ce déploiement intimidant de police est la conséquence de l'ouverture sous haute sécurité d'un procès de deux gangs de motards.

Le procès démarre ce matin à 9 heures devant le tribunal correctionnel de Mons situé rue de Nimy. Un total de 29 prévenus issus de deux bandes de motards, "Les Hell's Angels" et les "No Surrender", doivent comparaitre. Ils sont inculpés, à des degrés divers, pour des faits de trafic d'armes, de participation à une organisation criminelle et même, pour certains, pour une tentative de meurtre à Wasmes en novembre 2016.

La tentative de meurtre remonte au 21 novembre 2016 où des coups de feu (grâce à un fusil-mitrailleur) ont été tirés sur la façade d'une habitation située à Wasmes (Colfontaine). Aucun blessé n'a été à déplorer. Le volet "armes" repose quant à lui sur une vaste opération de la police fédérale, en décembre 2016 et en mars 2017, qui avait mené à 61 perquisitions dans tout le pays et à l'interpellation de 34 individus. En mars dernier à Ghlin, une trentaine d'armes à feu avaient été saisies dans un local, occupé par les "No Surrender".

Un procès hors normes en raison du nombre de prévenus et des mesures de sécurité qui l'entourent. L'audience de ce matin doit servir à fixer le calendrier des prochaines audiences.

 

 

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Les titres

Vidéos

vidéos