En ce moment
 

Un train déraille à Louvain: la victime est un jeune de 21 ans, l'origine de l'accident reste un mystère

Accident%20ferroviaire%20de%20Louvain%3A%20poursuite%20de%20l
D%25C3%25A9raillement%2520d
D%25C3%25A9raillement%2520d
616837,616841
 

Un train qui reliait Louvain à La Panne a déraillé samedi en début d'après-midi près de la gare de Louvain, faisant un mort et 27 blessés dont trois grièvement. La cause de l'incident reste indéterminée. Plusieurs enquêtes sont ouvertes. Au contraire de ce qui était avancé initialement, la personne décédée se trouvait à bord du train. Il s'agit d'une jeune homme originaire du Brabant wallon.

Un train de voyageurs qui faisait route vers la Panne a déraillé ce samedi vers 13h30 près de la gare de Louvain. Selon Infrabel, il y a un mort et 27 blessés, la plupart légèrement touchés. 57 personnes sont saines et sauves. Contrairement aux premières informations, la victime décédée était bien à bord du train, a indiqué le parquet de Louvain samedi soir. Il s'agit d'un homme de 21 ans originaire du Brabant wallon.

"Les experts qui étaient sur place samedi sont formels. La victime décédée était dans le train", selon Sarah Callewaert, porte-parole du parquet du Louvain. Le corps du jeune homme a été évacué samedi soir. La manière dont il est arrivé sous la voiture reste indéterminée. Le parquet ne souhaite pas commenter cet élément. 

> LE TRAFIC PERTURBÉ APRÈS LE DÉRAILLEMENT

> UN TÉMOIN RACONTE L'ACCIDENT

Les causes de l'accident toujours incertaines 

Le train 3636 a quitté la gare de Louvain à 13h09 et a déraillé quelques centaines de mètres plus loin, à 13h13, selon un communiqué d'Infrabel et de la SNCB. Le train comprenait 84 voyageurs. Il s'agissait d'une rame automotrice composée de trois voitures. L'une des automotrices a basculé et s'est retrouvée sur le flanc. Le choc a été très violent. 

Dans l'immédiat, on ignorait la cause de l'accident et des enquêteurs se sont rendus sur place. La seule hypothèse évoquée est celle de la vitesse du train, peut-être trop élevée."Le train est seul en cause. Heureusement, il n'y avait pas d'autre train en face", a souligné le ministre fédéral de la Mobilité François Bellot, qui s'est rendu sur les lieux. Plusieurs enquêtes vont être menées, a-t-il expliqué: l'une interne à Infrabel et à la SNCB, la seconde au niveau fédéral via un organe d'enquête du SPF Mobilité, la troisième au niveau judiciaire.


La plupart des blessés sont sortis du train par leurs propres moyens


Photo de notre caméraman sur place, Regjep Ahmetaj

L'ensemble des passagers ont été évacués et les blessés ont été emmenés dans trois hôpitaux de la région ainsi que dans un centre d'accueil aménagé non loin de la maison de police de Louvain. La plupart des personnes blessées ont pu quitter d'elles-mêmes le train accidenté. Elles ont été évacuées à pied avec le soutien des services de secours. Une partie d'entre elles a ensuite été emmenée en ambulance, les autres ont pu monter dans un bus dans lequel se trouvait du personnel soignant de la Croix-Rouge. "Les victimes ont subi des blessures classiques", selon Koen Bronselaer. Il a fallu plusieurs heures pour dégager le corps de la personne décédée dans le déraillement. Ce n'est qu'en fin d'après-midi que le parquet a annoncé qu'il avait pu être évacué.


Le trafic ferroviaire interrompu 

Le déraillement du train a provoqué des dégâts importants à l'infrastructure. Des câbles de signalisation ont notamment été abîmés, avec de fortes conséquences sur le trafic, samedi après-midi. En effet, la circulation des trains entre Liège et Bruxelles-Nord a été suspendue ainsi qu'entre Louvain et Malines et entre Louvain et Aarschot. La ligne entre Ottignies et Louvain fonctionnait par contre normalement. Plusieurs jours de travaux seront nécessaires à l'endroit de l'accident, selon Infrabel. Mais pour démarrer les réparations, les équipes doivent attendre le feu vert des forces de l'ordre qui effectuent les devoirs d'enquête. Samedi vers 18h30, le trafic direct entre Liège et Bruxelles a cependant pu reprendre partiellement via la ligne 36N dédiée généralement aux trains à grande vitesse. Infrabel attend notamment que la rame automotrice actuellement sur le flanc soit dégagée afin d'avoir accès aux câbles et préciser les délais.


Le Premier ministre s'est rendu sur place

Le Premier ministre Charles Michel s'est rendu sur les lieux de l'accident en début d'après-midi. Dans un tweet, il a exprimé sa sympathie pour les victimes et remercié les services de secours pour leur rapide intervention. Les vice-premiers Jan Jambon et Didier Reynders ont également écrit un message pour les proches des victimes de l'accident de train. La SNCB a également réagi au décès du voyageur de 21 ans. "La SNCB présente ses condoléances à la famille et aux amis de la victime", a déclaré Thierry Ney, porte-parole de la société ferroviaire. "Elle collabore à 100% à l'enquête."


Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Les titres

Vidéos

vidéos