Quatre personnes ont été arrêtées dans le cadre de faits d'exploitation, dans le cadre de la prostitution de mineurs dans le parc royal à Bruxelles, a indiqué ce jeudi le parquet de Bruxelles.

Trois suspects ont été placés sous mandat d'arrêt par la juge d'instruction néerlandophone Colette Callewaert et un autre par la juge d'instruction francophone Sophie Huguet. Les quatre personnes arrêtées sont des clients présumés de prostitués mineurs. Mais elles ont été inculpées d'attentat à la pudeur sur des mineurs de moins de 16 ans et non de viol, a précisé le parquet. Le parquet a indiqué qu'il n'y avait pas lieu de parler de réseau. Les différents dossiers n'ont pas été joints. Aucun souteneur n'a été interpellé par la police.

Parmi les trois suspects placés sous mandat d'arrêt par la juge d'instruction néerlandophone Callewaert, figure un policier de la zone Polbru qui a été arrêté il y a un mois et dont le mandat d'arrêt vient d'être confirmé par la chambre des mises en accusation. Le policier est un certain D. L. venant du Brabant flamand selon la DH ou s'appelant Frank D. et pris en flagrant délit dans un autre parc de la capitale, le pantalon quasiment sur les chevilles, selon Sud Presse. Son arrestation a permis aux enquêteurs d'identifier les autres suspects qui ont été interpellés récemment. Tout ne se déroulait pas dans le parc royal. En effet, certains clients les emmenaient dans leur voiture ou à l'hôtel. C'est grâce aux contacts GSM entre les prostitués et les clients que ceux-ci ont pu être arrêtés, d'après la Dernière Heure. Ce trafic de faveurs sexuelles durait depuis 3 ans et les victimes vendaient leurs charmes pour la bagatelle de 20€ la passe, selon Sud Presse.

La police a identifié et auditionné deux ou trois mineurs âgés d'environ quinze ans et qui sont soupçonnés de s'être livrés à la prostitution à partir du parc royal. Les mineurs, des Roms en situation illégale en Belgique, selon la DH, viendraient tous d'une même région de Roumanie et seraient âgés de 12 à 16 ans. L'un d'eux devait faire l'objet d'un placement par un juge de la Jeunesse mais est retourné en Roumanie.