Le tribunal correctionnel de Nivelles a condamné jeudi Stéphane W., un habitant de Wavre né en 1968, à une peine de douze ans d'emprisonnement ferme. Le prévenu s'est rendu coupable d'abus sexuels sur trois de ses filles, dès qu'elles avaient atteint l'âge de 5 ans et jusqu'à leur adolescence. Certains faits se sont déroulés en présence du fils du prévenu. Stéphane W. était en aveu pratiquement total, pour ces faits qui se sont produits sur une période de 18 ans.

 

Jusqu'à 40 bières par jour

Ces viols et attentats à la pudeur envers trois mineures d'âge se sont produits sur fond d'alcoolisme profond du prévenu, qui buvait jusqu'à 40 bières par jour. Pour qu'elles ne révèlent pas les abus qu'il commettait, le Wavrien menaçait ses filles de les tuer.      

Un danger social

Après de longues années de silence et en raison de nouveaux attouchements alors qu'elle ne vivait plus avec le père, l'une des filles s'est présentée à la police en compagnie de sa mère et d'une de ses sœurs, le 27 septembre dernier. Les experts qui ont examiné le prévenu ont conclu qu'il représentait un danger social pour tout mineur de son entourage. Le tribunal a dès lors ajouté, à la peine de douze ans d'emprisonnement, une mise à disposition du tribunal d'application des peines durant dix ans.