Une nouvelle arnaque sévit actuellement sur internet. Le processus est simple: vous recevez un courrier électronique d'une pseudo société de défense de consommateurs. Cette société souhaite vérifier la qualité du service chez Western Union et prétend avoir reçu plusieurs plaintes.

 

Ils vous font miroiter 300€

La pseudo société vous envoie ensuite un (faux) chèque avec un montant de plusieurs milliers d'euros à metter sur votre compte. L'objectif indiqué est alors de tester la qualité du service de Western Union. En échange, vous renverrez le montant du chèque sur leur compte mais pourrez garder 300 euros (pour motiver les gens à participer à la fausse enquête). A ce moment, c'est trop tard, vous vous êtes fait plumer.

Le temps que la Western Union vérifie la validité du chèque, les malfrats encaissent l'argent. Argent qui vous est ensuite réclamé dans sa totalité, donc vous ne garderez même pas les 300 € qu'ils vous font miroiter.

 

Facile pour les mafias de l'Est

Cette arnaque est une spécialité des pays de l'Est où il est facile d'ouvrir des comptes en banque sans donner trop d'informations. Les mafias de l'Est se sont aussi spécialisées dans ce type de délits car c'est moins risqué que le trafic de drogue. Les montants dérobés peuvent atteindre plusieurs milliers d'euros.

Impossible de dire combien de personnes ont été vicitmes de cette arnaque en Belgique. Les plaintes sont répertoriées sous "escroquerie sur internet", sans spéficiation du type d'arnaque.