En ce moment
 

Delphine Boël saura d’ici un mois si le roi Albert II sera reconnu comme son père biologique

Delphine Boël saura d’ici un mois si le roi Albert II sera reconnu comme son père biologique
 

Le juge a, à nouveau, entendu toutes les parties, mardi matin, devant la 12e chambre du tribunal civil de Bruxelles, concernant la procédure en désaveu et en reconnaissance de paternité, entamée par Delphine Boël. L'affaire a été prise en délibéré et le jugement devrait être rendu dans le délai légal d'un mois, selon les avocats. Delphine Boël, qui était accompagnée de son mari et de sa maman, n'a pas souhaité faire de commentaire à l'issue de l'audience, mardi peu après midi.

Delphine Boël avait introduit, en 2013, une procédure en contestation de paternité de Jacques Boël, son père légal, et une procédure en reconnaissance de paternité du roi Albert II, devant le tribunal civil de Bruxelles.

Elle avait ainsi cité le précédent roi de Belgique en justice pour qu'il se soumette à un test ADN.

Jacques Boël, de son côté, n'avait pas contesté l'action en désaveu de paternité introduite par Delphine Boël à son encontre. Il s'était livré à un test ADN qui avait révélé qu'il n'est effectivement pas son père biologique.

Delphine Boël dit être la fille d'Albert II avec qui sa mère, Sybille de Selys Longchamps, a eu une liaison entre 1966 et 1984.

C'est en 1999 que Delphine Boël a été présentée comme la fille illégitime d'Albert II par certains médias.

L'ancien roi a reconnu ensuite que la reine Paola et lui avaient traversé une crise conjugale dans les années 70 mais il a toujours contesté être le père biologique de Delphine Boël.

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Les titres

Vidéos

vidéos