Le ministre des Finances, Steven Vanackere (CD&V), a exclu dimanche la création d'un impôt sur la fortune en Belgique durant la législature actuelle, qui s'achève normalement en 2014. "L'impôt sur la fortune est une porte que nous devons laisser fermée durant cette législature", a commenté le ministre interrogé lors de l'émission De Zevende Dag, sur la première chaîne publique flamande. "Nous avons trente mois pour réaliser trois choses importantes, et un impôt sur la fortune n'en fait pas partie", a-t-il ajouté. M. Vanackere a souligné que les revenus des biens étaient déjà imposés en Belgique.

 

Une réorganisation du précompte mobilier?

Il a toutefois jugé qu'on pouvait toujours étudier une réorganisation du précompte mobilier. Sondé sur le plaidoyer, samedi dans la presse, des Open Vld Gwendolyn Rutten et Patrick Dewael pour une grande réforme fiscale en Belgique, M. Vanackere a renvoyé les libéraux à leur propre bilan. "Qu'il faille une grande réforme des Finances après douze ans d'une direction libérale (sous la houlette de Didier Reynders, ndlr), là-dessus je ne vais certainement pas dire le contraire...", a-t-il ironisé.