Toute personne désirant obtenir des informations relatives à sa pension peut désormais appeler le numéro gratuit unique 1765 pour des questions portant sur les trois régimes, salariés, indépendants ou fonctionnaires.
En fonction du choix de la langue, le demandeur sera dirigé vers le call-center francophone ou néerlandophone employant chacun 15 personnes au sein de la tour des pensions à Bruxelles. Il sera ensuite redirigé vers un fonctionnaire spécialisé, 300 d'entre eux étant mis à contribution. "Le système des pensions est complexe et le nombre de questions a encore augmenté depuis les réformes intervenues fin 2011", a indiqué mercredi le ministre des Pensions Vincent Van Quickenborne (Open Vld), se félicitant de ce nouveau pas en avant en matière de simplification. "Un tiers des travailleurs ont eu une carrière mixte et il est apparu lors de la phase test du 1765 que 30% des appelants ne savent pas dans quel régime ils se trouvent", a souligné la ministre des Indépendants Sabine Laruelle (MR). Après la mise en place par les trois administrations (ONP, Inasti et SdPSP) de points pension à travers le pays, le 1765 répond à la même ambition de faire se rapprocher les trois régimes. Alors que la pension minimale des indépendants sera du même niveau que celle des salariés à partir de 2013, Mme Laruelle a plaidé pour un approfondissement de l'harmonisation en cours. A l'annonce de la conférence de presse, le front commun syndical a tiré le signal d'alarme, craignant que les fonctionnaires soient mis sous pression alors qu'un départ naturel sur deux n'est plus remplacé au sein de l'administration. Il s'est demandé si comme à la SNCB il allait devoir partir en grève pour se faire entendre. "Le call-center a fait l'objet d'un test. Beaucoup de monde a été mobilisé et le personnel a reçu une bonne formation", a réagi Vincent Van Quickenborne. (KRISTOF VAN ACCOM)