Les autorités des universités de Liège (ULg) et d'Aix-la-Chapelle (RWTH) ont signé lundi une lettre d'intentions destinée à renforcer la collaboration entre les deux institutions.
Quelque 40.000 étudiants sont inscrits cette année à l'université d'Aix, dont un peu plus de 200 Belges. L'université constitue un véritable "moteur de développement" pour cette ville qui ne compte pas 250.000 habitants. Et elle le sera encore pour cette prochaine décennie puisque la RWTH a entamé il y a quatre ans un vaste projet d'extension qui doit porter la surface totale de ses infrastructures à 2,5 km2. La construction de ce complexe dont le budget est estimé à deux milliards d'euros, devrait encore durer une dizaine d'années. L'accord signé lundi dans le cadre de la visite officielle du ministre-président wallon Rudy Demotte en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, porte sur l'échange de chercheurs, les parcs scientifiques, les laboratoires et les bureaux de transfert de technologies. "La collaboration avec la RWTH, première université technologique en Allemagne, est très importante pour nous, particulièrement dans le cadre de l'Euregio Meuse-Rhin", souligne Jean-Paul Dispas, de l'Interface Entreprises-Université de Liège, chargée entre autres de valoriser les résultats des recherches effectuées au sein de l'ULg. (CLA)