En ce moment
 

Annonce choc du cdH: voici les ministres socialistes qui pourraient perdre leur poste

Annonce choc du cdH: voici les ministres socialistes qui pourraient perdre leur poste
 

L'appel-surprise de Benoît Lutgen (cdH) à la constitution de majorités sans le PS à Bruxelles et en Wallonie aura de lourdes conséquences pour 11 ministres socialistes.

1. Rudy Demotte


Après les élections régionales en 2014, Rudy Demotte est désigné ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Il pourrait rejoindre les bancs des députés wallons. Depuis 2012, le socialiste est aussi bourgmestre de Tournai.

2. Paul Magnette 


Après le scrutin régional de 2014, Paul Magnette s’est installé à l’Elysette en tant que ministre-président wallon. Il est également bourgmestre de Charleroi. Logiquement, il devrait retrouver son siège au parlement wallon où il a été élu.

3. Jean-Claude Marcourt


Ministre de l’Economie depuis 2014, Jean-Claude Marcourt pourrait être obligé d’abandonner son poste et retourner siéger au parlement wallon.

4. Eliane Tillieux


Membre du gouvernement wallon depuis 2009, Eliane Tillieux exerce aujourd’hui le poste de ministre de l’Emploi. La Namuroise pourrait, elle aussi, retrouver son siège au parlement wallon et affronter Maxime Prévot lors des élections communales l’année prochaine.

5. Rudi Vervoort


Le ministre-président bruxellois pourrait à nouveau s’asseoir sur les bancs du parlement bruxellois, dans les rangs de l’opposition cette fois. Rudi Vervoort pourrait également revêtir son écharpe mayorale comme bourgmestre d’Evere.

6. Christophe Lacroix


Nommé ministre wallon du budget en 2014, Christophe Lacroix retrouverait sa commune de Wanze.

7. André Flahaut


Le ministre de la fonction publique en Fédération Wallonie-Bruxelles pourrait récupérer son siège de député fédéral.

8. Rachid Madrane


Le ministre de l’aide à la jeunesse, des maisons de justice, des sports et de la promotion de Bruxelles pourrait revenir au parlement bruxellois.

9. Fadila Laanan


Fadila Laanan devrait quitter son poste en tant que secrétaire d’Etat chargée de la propreté publique, de la collecte et du traitement des déchets, de la recherche scientifique et des infrastructures sportives. La présidente du gouvernement francophone bruxellois pourrait retrouver son siège au parlement bruxellois.

10. Isabelle Simonis


La ministre de l’enseignement de promotion sociale, de la jeunesse, des droits des femmes et de l’égalité des chances pourrait récupérer sa place comme députée wallonne ou exercer son mandat de bourgmestre de Flémalle.

11. Pierre-Yves Dermagne


Fin janvier, le jeune socialiste a remplacé au gouvernement wallon Paul Furlan, emporté par le scandale Publifin. Pierre-Yves Dermagne pourrait retrouver son poste de premier échevin à Rochefort.

Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos

vidéos