En ce moment
 

Invité du RTLinfo 19H, Benoît Lutgen explique pourquoi il annonce maintenant qu'il ne veut plus gouverner avec le PS

Annonce choc du cdH: Benoît Lutgen explique sa décision
Annonce choc du cdH: Benoît Lutgen explique sa décision
632591
 

Le monde politique belge a vécu une véritable onde de choc ce lundi. Le cdH a annoncé qu’il ne voulait plus gouverner avec le Parti socialiste. Mais depuis combien de temps préparaient-ils cette sortie ?

Son annonce provoque un séisme dans le paysage politique francophone, le cdH ne veut plus gouverner avec le PS. En début d'après-midi, Benoît Lutgen a lancé un appel au MR, à Ecolo et DéFi pour former de nouvelles majorités à Bruxelles et en Wallonie. Ce lundi soir, le président du cdH était l’invité du RTLinfo 19H. Il a expliqué pourquoi il faisait cette annonce maintenant et pas il y a quelques mois. "Il y a un cheminement. La répétition des affaires, l’ampleur de celles-ci, ça a été répété dans votre journal il y a quelques instants. Publifin, puis le Samusocial, on est passé par Charleroi, l’accumulation n’est plus acceptable, ça suffit ! C’est trop, tout simplement c’est beaucoup trop. On doit ouvrir une nouvelle page et cette page doit s’écrire sans le Parti socialiste, mais avec beaucoup de personnes. Et je tiens à le dire, il y a des personnes de qualité au Parti socialiste, je ne dirai jamais le contraire, mais il y a aussi des personnes qui ont confondu quelque part la réalité de leurs idéaux. Ils ont trahi leur idéal social. J’ai une conscience sociale forte, j’ai un engagement personnel très fort et nos mandataires également. Faire de la politique, ce n’est pas se servir, c’est servir la population. Et je le dis à la population, nous ne sommes pas tous les mêmes et vous verrez des gens formidables dans beaucoup de partis", a-t-il détaillé.


"Je ne peux plus accepter d’être dans une situation comme celle-là"

"Depuis combien de temps préparez-vous cette sortie ?", lui a alors demandé notre présentatrice Hakima Darhmouch. "Ce n’est pas quelque chose qui est préparé depuis très longtemps. Mais par contre il y a un cheminement bien sûr auprès de l’ensemble de la population, des mandataires et autre et très personnel aussi. Je ne peux plus accepter d’être dans une situation comme celle-là, que notre région soit dans cette situation-là, avec un parti qui est en très grande difficulté et qui ne prend pas les mesures nécessaires par rapport à la bonne gouvernance et qui est, quelque part, englué dans cela", a-t-il répondu.

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Vidéos

vidéos