En ce moment
 

Marcourt accusé de favoritisme: il aurait octroyé des budgets en dernière minute à des écoles liégeoises (et mal classées)

 

Jean-Claude Marcourt a-t-il favorisé certaines écoles avant de céder sa place à Pierre-Yves Jeholet, le nouveau ministre wallon en charge du Numérique ?

C'est ce qu'a dénoncé il y a quelques jours ce dernier en commission du parlement wallon: un "repêchage" par son prédécesseur Jean-Claude Marcourt de 70 écoles non sélectionnées pour bénéficier du plan "Écoles numériques" 2017, en plus des 500 désignées par un jury. Le libéral accuse le socialiste d'avoir agi en imposant le "fait du Prince".

Liège privilégiée ?

Mais ce jeudi, on en apprend davantage. D'après Sudpresse, 41 projets sur 68 émanent d’établissements situés en province de Liège (dont 8 gérés par l’ULg), contre 14 en Hainaut, 6 dans le Namurois, 4 en Luxembourg et 3 en Brabant wallon.

Ces notes sont signées de la propre main du chef de cabinet de Marcourt. Or Jean-Claude Marcourt est Liégeois. Il aurait donc favorisé des écoles de sa région.

Des écoles mal classées

Pire: certaines de ces écoles étaient assez loin dans le classement des meilleurs projets. Le dernier projet retenu, par exemple, est une école de Wanze (commune du PS Christophe Lacroix) qui avait été classée 865ème par l’administration. Et une autre école de Wanze, elle aussi repêchée, était 653ème.

Deux autres de Herstal (Frédéric Daerden, PS) étaient respectivement 492ème et 741ème.

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Vidéos

vidéos