Le dernier scout hospitalisé dans le cadre de l\'intoxication dont ont été victimes dimanche une trentaine de jeunes scouts de Juslenville à Latinne, a quitté la clinique mardi matin. Par ailleurs, par mesure de précaution, le groupe Colruyt a procédé au retrait de la vente des hamburgers soupçonnés d\'être à l\'origine de l\'empoisonnement des jeunes verviétois. Les résultats des analyses commandées par l\'Afsca sont attendus pour la fin de la semaine.
Le dernier scout encore hospitalisé dans le cadre de l\'intoxication d\'une trentaine de jeunes verviétois, dimanche à Latinne (Braives), a quitté la clinique mardi matin, confirme Amélie Vermeesch, secrétaire générale de la fédération des guides catholiques. Comme ses compagnons de camp, ce dernier est en bonne santé, ajoute la responsable. De son côté, dès lundi, le groupe Colruyt a décidé de retirer de la vente toutes les boîtes de hamburgers susceptibles d\'être à l\'origine de l\'intoxication des jeunes scouts. Il s\'agit d\'une simple mesure de précaution, insiste Philippe Toussaint, responsable du marketing au sein de la chaîne de distribution.