A Saint-Servais, une association vient en aide aux personnes d’origine étrangère qui se trouvent depuis un certain temps sur le sol belge ou qui viennent d’arriver. Elle leur propose notamment des cours de français afin de mieux s’intégrer. "Vraiment, quand je suis venu ici, je ne savais pas parler comme aujourd’hui", témoigne un immigré au micro de Sébastien Prophète sur RTL TVi. Arriver dans notre plat pays, s’y installer et s’y intégrer s’avèrent bien souvent difficile pour de nombreux immigrés. Comme le souligne Fabian Martin, président du Centre d’action interculturelle de la province de Namur, de nombreuses questions surviennent :"Quels sont ses droits et ses devoirs ? Où aller chercher de l’aide ? Où trouver une protection, un logement et à terme aussi un travail ? C’est un petit peu tout cela."

 

Cinq points primordiaux

Les trois gouvernements francophones de Wallonie et de Bruxelles viennent de se mettre d’accord afin de coordonner et améliorer l’accueil des étrangers. Les efforts vont se concentrer sur cinq points primordiaux : les démarches administratives, la formation linguistique, l’emploi, l’intégration sociale  et le fonctionnement de la Belgique. Il s’agit en quelque sorte d’un parcours d’accueil à suivre. "L’idée, c’est de mettre en lien tous les acteurs des synergies à mettre en œuvre pour faire en sorte que ce soit un véritable parcours d’intégration. Pour cela, l’idée est notamment de consacrer un petit guide", indique Eliane Tillieux, ministre wallonne de l’Egalité des chances (PS).

 

En majorité des Européens 

Perfectionner le système va évidemment prendre du temps puisque l’objectif final est d’atteindre une intégration parfaite. En Belgique, deux-tiers des arrivants proviennent de pays européens.