Entre mille et deux mille personnes se sont rassemblées devant le site de la centrale nucléaire de Tihange, samedi après-midi, pour une manifestation contre le nucléaire à l'appel du réseau Nucléaire stop, d'Inter-environnement Wallonie, d'Aktionsbündnis gegen Atomenergie Aachen et de Landelijk Platform tegen Kernenergie. "Les catastrophes de Fukushima, Tchernobyl et Tree Mile Island montrent à suffisance qu'il n'y a pas de risque zéro: le nucléaire est dangereux en plus d'être polluant et extrêmement coûteux", explique un représentant de l'association Nucléaire Stop.



Les dangers nucléaires "n'ont pas de frontière"

Les manifestants réclament la fermeture immédiate des plus vieux réacteurs belges et la fermeture rapide des autres. "Il faut développer rapidement et massivement les énergies renouvelables. Si nous venons d'Allemagne, c'est parce que les dangers nucléaires n'ont pas de frontière", souligne pour sa part un militant d'Aktionsbündnis gegen Atomenergie Aachen.

Un important dispositif policier a été déployé. Samedi en milieu d'après-midi, aucun débordement n'était à déplorer.