Le Conseil Supérieur de la Santé lance une mise en garde contre les CPE , des bactéries multirésistantes qui sévissent dans les hôpitaux. La présence de ces bactéries qui résistent aux antibiotiques n'est pas nouvelle. Mais cette fois, on est passé à une alerte officielle. Il y a urgence selon le Conseil Supérieur de la Santé. Durant les 10 derniers mois, le nombre de souches de ces bactéries résistantes a augmenté. Des épidémies ont été constatées dans 3 hôpitaux et une douzaine d'autres établissementsont ont relevé quelques cas.

Ces patients ont contracté la bactérie en Belgique, ils ne revenaient pas d'un séjour. C'est notamment ce qui inquiète le Conseil Supérieur de la Santé. Celui-ci demande au gouvernement et aux hôpitaux de prendre des mesures pour maitriser la dispersion de ces bactéries.  Avec notamment un dépistage dès l'admission pour les patients à risque c'est à dire ceux admis dans des services à hauts risques comme les soins intensifs.

 

Voici un large extrait du communiqué du Conseil Supérieur de la Santé

La prévalence des CPE (Carbapenemase Producing Enterobacteriaceae) multi-résistantes a connu récemment une forte augmentation. Ce phénomène est inquiétant car ces agents infectieux disposent d’une enzyme (carbapénémase) capable d’hydrolyser les antibiotiques de type carbapénème. Ces antibiotiques carbapénèmes sont l'un des rares moyens permettant de traiter des infections dues à des bactéries multi-résistantes, gram-négatif, à spectre Β-lactamase étendu (BLSE) et produisant des céphalosporinases (AmpC).
 

CPE en Belgique

Le problème ne se limite plus seulement aux cas de rapatriements sanitaires de patients ayant été hospitalisés dans des pays en situation endémique pour les CPE. Il a été récemment constaté que des souches de CPE circulent dans certains hôpitaux belges ; des mesures urgentes s’avèrent donc nécessaires.

 
Profil des patients peu clair

Un nombre croissant de patients détectés semble avoir contracté une CPE en dehors des institutions de soins. Par conséquent, il devient beaucoup plus difficile de définir le profil des patients chez lesquels un dépistage doit être effectué dès l’admission. Il est cependant très important de dépister précocemment le portage de CPE chez les patients à risque et d’appliquer des précautions complémentaires afin de prévenir la transmission vers d’autres patients.

 

Diffusion rapide

La production de carbapénémases est souvent codée sur des éléments génétiques mobiles qui se diffusent rapidement et de manière efficace, même entre des espèces bactériennes différentes. Il est dès lors fort à craindre que la problématique des CPE soit maintenant exportée en dehors des institutions de soins et constitue une menace encore plus importante pour la Santé Publique.

 

Elaboration de recommandations nationales générales

Un groupe d’experts élabore actuellement sous l’égide du Conseil Supérieur de la Santé des recommandations nationales et générales pour la maîtrise de l’ensemble des bactéries multi-résistantes (Multi-Drug Resistant Organisms, MDRO).