Le CERT.be, l'équipe fédérale belge d'intervention d'urgence en sécurité informatique, met en garde le pays contre un virus qui pourrait priver des ordinateurs belges de tout accès Internet à partir du 7 mars. Le virus a déjà touché plus de 4 millions d'ordinateurs dans plus de 100 pays. Le CERT.be confirme que la Belgique pourrait être touchée mais ne connaît pas l'ampleur de l'éventuelle contamination.

 

Vert ou rouge?

Chaque utilisateur d'un ordinateur est invité à se rendre avant le 7 mars sur le site web www.dns-ok.be pour vérifier si ce virus infecte la machine et, le cas échéant, le supprimer. Lorsque vous vous rendez sur le site, votre écran d'ordinateur affiche soit une couleur verte et un V, ce qui signifie que votre ordinateur n'est pas infecté, soit une couleur rouge et une croix, ce qui veut dire que votre ordinateur a été infecté par le virus. Dans ce dernier ca, il ne faut pas paniquer. "Il faut bien lire ce qui est écrit, on vous redirige vers des téléchargements et des liens où vous trouvez des outils qui vont vous permettre d’enlever cette infection-là", a assuré Christian Van Heurck, coordinateur de CERT, l’équipe fédérale de Prévention et Sécurité Informatiques, au micro de Benjamin de Broqueville et Pascal Noriega pour RTL-TVI.

 

Résultat le 7 mars

Le virus est né d'une fraude en ligne montée par six hackers estoniens qui ont réussi à pirater des millions d'ordinateurs, les redirigeant vers des sites web spécifiques contenant des publicités. La bande a été arrêtée par le FBI après deux ans d'enquête. "Le danger est désormais écarté car le FBI a créé un serveur provisoire qui intercepte la redirection du virus", déclare Christian Van Heurck, coordinateur de CERT.be. "Mais ce serveur provisoire disparaîtra le 7 mars, et les ordinateurs infectés ne pourront plus accéder à l'Internet. C'est pourquoi il est si important que chacun teste son appareil à la recherche d'une infection sur www.dns-ok.be ".Le CERT.be précise toutefois que les tablettes et les smartphones ne sont pas concernés par le virus. En cas de blocage après le 7 mars, un nouveau programme sera nécessaire pour ouvrir la porte à internet.