"Nous ne sommes pas responsables de la sécurité de livraison de l'électricité en Belgique. Nous le sommes uniquement pour nos clients. Etant donné le climat actuel, nous ne ferons certainement pas de nouveaux investissements en Belgique", explique Wim De Clercq, directeur de la production et des achats d'Electrabel, dans les éditions de vendredi de De Standaard et Het Nieuwsblad.

 

Fermeture de Ruien

Cette déclaration a été faite en marge de la fermeture de la centrale de Ruien, la plus grande centrale non-nucléaire du pays, annoncée mercredi. Wim De Clercq a fait remarquer qu'aucun grand producteur d'électricité n'investissait en Belgique. Entre-temps, Electrabel a investi à l'étranger, notamment à Rotterdam (Pays-Bas) et Wilhelmshaven (Allemagne).