Trois jeunes étudiants belges de la haute école de Liège ont développé une application pour malentendants. Ils ont détourné l'utilisation d'un capteur de mouvement Kinect, employé à la base pour jouer à une console sans manette. Résultat: il déchiffre le langage des signes et le restitue sous forme de lettres. A partir de là, la communication avec une personne sourde ou muette devient possible. "La Kinect est, à la base, faite pour les jeux vidéo. Nous on l'utilise pour quelque chose qui n'est vraiment pas ce pour quoi elle est faite. Il a donc fallu rajouter un tas d'éléments non pris en compte à la base", a expliqué Julien Rousselle, étudiant en informatique qui participe au projet.

 

"Dialoguer avec tout le monde"

C'est parce qu'ils ont des amis malentendants que les trois étudiants ont pensé à cette idée ingénieuse. Ils l'ont d'abord développée sous forme de jeu, mais elle devrait connaître d'autres développements à l'avenir. "Le but c'est de créer une application qui effectuera la traduction en temps réel pour que les malentendants puissent communiquer avec n'importe qui", a indiqué Nicolas Bertrand, étudiant en informatique et qui particpe également au projet.

Avec cette application, les trois jeunes de 21 ans représenteront la Belgique à l'Imagine Cup à Sydney, en Australie.