"Le changement climatique seul pourrait conduire à l'extinction du café arabica à l'état sauvage bien avant la fin de ce siècle", conclut cette étude dirigée par des scientifiques des Royal Botanic Gardens de Kew, à l'ouest de Londres. A partir des projections faites en fonction de trois scénarios d'émissions de gaz à effet de serre, on pourrait assister à une réduction de 38% à 99,7% des plants sauvages de café arabica d'ici à 2080, selon la même source.

 

Toute l'industrie du café serait affectée...

"Le café arabica à l'état sauvage est considéré comme important pour la durabilité de l'industrie du café en raison de sa formidable diversité génétique", expliquent les auteurs de cette étude. "Les arabica qui poussent dans les plantations de café dans le monde viennent de souches génétiques très limitées et il est très improbable qu'ils aient la capacité nécessaire de faire face au changement climatique et à d'autres menaces", mettent-ils en garde.