En ce moment
 

Belgo-marocain et musulman, Mohamed a perdu sa femme dans les attentats: à la haine, il oppose un "djihad de l'amour"

 
22 mars - 1 an

À quelques jours des commémorations des attentats de Bruxelles, RTLinfo vous propose de découvrir les témoignages des personnes directement concernées par ce jour noir. Martin Soyer et Michael Harvie ont rencontré Mohamed. Il a perdu sa femme, qui se trouvait dans le métro de Maelbeek. Depuis ce tragique événement, Mohamed ne cesse de livrer des messages de paix.

"Je suis Belgo-marocain, Molenbeekois, de confession musulmane, époux de Loubna, victime du 22 mars", confie Mohamed El Bachiri pour se présenter. Depuis les attaques, il a décidé de rester dans son cocon avec les siens à Molenbeek. Avec le soutien de sa famille et de ses amis, il affronte désormais le quotidien… sans Loubna. "J'ai eu de l'aide, et j'ai encore de l'aide, du mieux qu'on peut. Je suis vraiment impressionné d'être seul, sans Loubna, c'est mon sentiment", explique-t-il.


Malgré la douleur, Mohamed dresse l'amour contre la haine

Cinq mois après les attentats, Mohamed était sorti de son silence pour lancer un appel à la tolérance et au rejet de la haine. Un message qu'il veut marteler encore et encore, et tout spécialement aujourd'hui. "On se ressemble tellement dans nos différences, nous les êtres humains. Je pense qu'il est important aussi de mettre le point sur tout ce qui nous ressemble et nous assemble", dit-il.


Il refuse les discours de haine et de rejet de l'Occident

Mohamed insiste aussi sur sa foi en l'islam et sur le caractère sacré de la vie humaine. Pas question pour lui d'entendre sans réagir les messages de haine et de rejet de l'Occident. Il est musulman, il est fier d'être Belge, et heureux de vivre en Belgique avec tout le monde. "C'est mon pays, c'est le pays que j'aime, c'est le pays qui m'a vu naître. J'ai beaucoup d'amour pour la Belgique, pour le peuple belge, pour le peuple marocain, pour le Maroc, aussi bien que pour tous les autres peuples frères du monde entier finalement. Je suis citoyen belge, citoyen marocain, et citoyen du monde", confie le père de famille.

Face au djihad guerrier, il oppose son djihad de l'amour, et ce poème: "Molenbeek, le monde n'a d'yeux que pour toi. Offre-lui ton plus beau sourire. Que tu croies en Dieu, peu importe, c'est de l'amour que tu feras jaillir".

Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos

vidéos