En ce moment
 

De plus en plus de camionnettes de livraison dans Bruxelles: elles vous énervent ET causent des embouteillages

 

Les livraisons à domicile ont de plus en plus le vent en poupe et cela n'arrange rien aux embouteillages. Les camions de livraisons sont en augmentation dans la capitale et ils génèrent de plus en plus de files, y compris en dehors des heures de pointe. Thibault Balthazar avec Michel Herinckx.

Pour délivrer son chargement, ce camion se place en double file. Ce type d’action crée de nombreux ralentissements en milieu urbain. Une horreur pour les automobilistes mais surtout un cauchemar pour les livreurs. "Non seulement on a un ralentissement de la distribution, ça c’est une première chose, explique Olivier Lenom, responsable du dépôt de livraison de Bruxelles. Cela a un impact également sur les livraisons puisque les chauffeurs étant ralentis par le trafic, la distribution est moins fluide".


Explosion des ventes de camionnettes

Ces camions légers de livraison sont de plus en plus nombreux en Belgique. 2016 a même été une année record de vente dans le secteur: 68165, c’est 14% de plus qu’en 2015. Une augmentation qui s’explique par la taxation sur les véhicules lourds. "Globalement, si on remplace des camions remplis par des camionnettes, on assiste à une hausse de la congestion parce qu’on a besoin de plus de véhicules pour transporter la même quantité de marchandise" détaille Mathieu Strale, professeur en gestion de l’environnement à l’Université Libre de Bruxelles. "Mais il est encore un peu tôt pour tirer des conclusions. « On n’a pas encore un recul suffisant sur cette taxation et sur l’évolution des flux. On a trop peu de données statistiques pour constater qu’il y a un report sur d’autres véhicules".


Une seule livraison pour une seule adresse, même s'il y a plusieurs colis

Le dépôt de Bruxelles a trouvé une solution pour diminuer son nombre de véhicules de livraisons de l’ordre de 20% : une plateforme qui permet de réunir plusieurs livraisons et donc d’optimiser le taux de remplissage des véhicules. "Le fait de rassembler des colis dans un véhicule pour une seule adresse de livraison même s’ils viennent de fournisseurs différents, cela amène évidemment une réduction du trafic en ville" ajoute Olivier Lenom.

Les véhicules de livraison participent à la congestion du trafic bruxellois, mais la cause numéro une des embouteillages, ce sont toujours les voitures personnelles.

Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos

vidéos