En ce moment
 

La valeur nutritive des fruits et légumes aurait chuté: une pomme de 1950 équivaudrait à 100 pommes d'aujourd'hui

 

Les fruits, les légumes, les céréales que nous consommons ont-ils moins de valeur nutritive? C'est ce que semble prétendre plusieurs chercheurs. Une pomme de 1950 équivaut à 100 pommes d'aujourd'hui.

Selon des chercheurs américains, canadiens et britanniques, "mangez 5 fruits et légumes par jour pour s'assurer une bonne santé" serait un conseil à revoir. D'après les résultats de différentes études menées ces 2 dernières décennies, la valeur nutritionnelle de 75% des fruits et légumes aurait baissé drastiquement ces dernières années. Pour retrouver les vitamines C d'une pomme en 1950, il faudrait près de 100 pommes aujourd'hui. Pour les oranges, il en faudrait 21 pour avoir la même concentration de vitamines A que dans une seule orange des années 50. Pour les brocolis, ils contiennent 4 fois moins de calcium que les variétés que l'on trouvait il y a 60 ans. Cela serait dû aux croisements de différentes variétés. Selon les spécialistes, elles auraient amélioré leur résistance au détriment de leur rapport nutritionnel.


Des variétés plus résistantes à certaines maladies

Mais cette conclusion serait farfelue, selon les acteurs du secteur en Belgique. "C'est une évolution. On travaille de plus en plus sur les variétés et le but n'est pas de diminuer leur valeur nutritionnelle mais le contraire. On veut absolument améliorer les variétés pour qu'elles soient plus résistantes à certaines maladies, pour éviter les traitements. On veut avoir une croissance plus régulière", a expliqué Alain Delvigne, assistant technique au centre interprofessionnel maraîcher au micro de François Genette pour RTL Info 13h.


Une différence pour le bio?

Selon ces études, les fruits et légumes bio échappent à ce constat car ils seraient plus riches en nutriments. Mais là encore, les acteurs de terrain réfutent cet argument. "Un des avantages du bio est l'aspect environnemental. On cultive dans les meilleures conditions. Mais pas au niveau nutritionnel", a ajouté Alain Delvigne.

 

Pommes

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Dernières infos

Vidéos

vidéos