En ce moment
 

Le nombre de tués sur les routes belges n'a jamais été aussi bas

 

Le nombre de tués sur les routes n'a jamais été aussi bas. En 2016, 540 personnes sont mortes sur la route. C'est une baisse énorme de 13% en un an. Le nombre d'accident avec blessés est aussi en baisse en Flandres et en Wallonie, mais il augmente un peu à Bruxelles.

Avec 540 tués sur les lieux de l'accident en 2016, le nombre de décès sur les routes belges n'a jamais été aussi bas, diminuant de 13% en 2016 par rapport à 2015, selon le baromètre annuel de l'Institut Belge pour la Sécurité Routière (IBSR) publié lundi. Le nombre d'accidents corporels est également en légère baisse de 0,5%.


Une telle diminution n'avait plus été observée depuis la baisse record enregistrée entre 2011 et 2012

Le nombre d'accidents corporels (-0,5%, de 40.054 à 39.839), le nombre de blessés (-1,4%, de 51.662 à 50.957) et le nombre de tués sur place (-13,3%, de 623 à 540) atteignent des niveaux records à la baisse en 2016, par rapport à 2015. Une telle diminution du nombre de tués n'avait plus été observée depuis la baisse record enregistrée entre 2011 et 2012 (-131), relève l'IBSR.

En nombre de tués, la Région de Bruxelles-Capitale et la Flandre atteignent des niveaux planchers jamais connus auparavant. La Wallonie, par contre, avait déjà enregistré de meilleurs résultats en 2014. Seule la Région bruxelloise enregistre une augmentation du nombre d'accidents (+3,1%). Ce nombre a par contre diminué en Wallonie (-2,0%) et en Flandre (-0,4%). Le nombre de victimes (tués + blessés) a baissé en Wallonie (-1,7%) et en Flandre (-1,8%). Il a augmenté à Bruxelles (+1,5%).


Moins de tués la nuit dans les accidents avec des jeunes conducteurs

Dans son rapport, l'IBSR constate également qu'il n'y a jamais eu aussi peu de tués la nuit dans les accidents avec un jeune conducteur. Le nombre de tués dans ce type d'accidents est en diminution en 2016 (-7). Il atteint son niveau le plus bas les nuits de semaine et les nuits de week-end. A l'inverse, le baromètre met en évidence une augmentation du nombre d'accidents corporels impliquant des cyclistes (+3%), surtout en Région bruxelloise (+19,2%) et dans une moindre mesure en Flandre (+2,2%). "Nous pouvons nous réjouir que 80 vies ont pu être sauvées sur nos routes l'an dernier. Mais nous ne devons pas nous reposer sur nos lauriers!", réagit le ministre fédéral de la Mobilité François Bellot. "De nombreux efforts devront encore être fournis pour pouvoir atteindre les objectifs fixés par les États Généraux, à savoir pas plus de 420 tués en 2020."

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Dernières infos

Vidéos

vidéos