En ce moment
 
 

Polémique sur le travail au noir: il sera possible de dénoncer son voisin en ligne et anonymement

Polémique sur le travail au noir: il sera possible de dénoncer son voisin en ligne et anonymement
 
 

Dès le mois d'octobre, un point de contact sur internet vous permettra de dénoncer de façon anonyme d'éventuels fraudeurs ou travailleurs au noir. Ce qui risque d’entraîner des dérives.

Travail au noir ou violations des règles du travail: c’est ce qu’on appelle la fraude sociale. Elle pourra bientôt être dénoncée par les citoyens en quelques clics. Jean-Claude Heirman, directeur général de l’inspection sociale, apporte quelques détails: "Ils vont devoir s’identifier malgré tout. Ils vont donner leur nom et leurs coordonnées. Leur adresse mail éventuellement. Ils devront indiquer clairement l’objet de leur demande." Le dénonciateur devra enregistrer une identité, même si rien ne l’oblige à donner ses réelles coordonnées aux pouvoirs publics. D’ailleurs, le secrétaire d’État à la fraude sociale, Bart Tommelein, le rappelle: "Que les gens rentrent une fausse identité, nous ne pouvons pas totalement l’exclure. A moins de mettre en place une lourde procédure par laquelle les citoyens seront obligés d’introduire une plainte à la police."


"Est-ce le rôle du citoyen?"

La création de ce point de contact a été décidée, car beaucoup de plaintes sont envoyées à divers services d’inspection et ils n’ont pas tous pour rôle de répondre à ces dénonciations. Résultat, sur les 1200 plaintes déposées chaque année, seules 400 sont traitées par le pouvoir public. 

Le service d’information et de recherches aux affaires sociales a aidé à mettre en place cette mesure. "On a reçu un crédit pour avoir deux inspecteurs, deux contrôleurs qui vont gérer le site. Ils vont simplement renvoyer la plainte vers le service compétent", ajoute Jean-Claude Heirman.

Malgré la vérification des informations, ce système pourrait toutefois engendrer certaines dérives. Alexis Deswaef, avocat et président de la ligue des droits de l’homme se questionne au micro du RTLinfo 19H: "On se pose la question de savoir si c’est utile d’aller jusqu’à organiser et stimuler le citoyen à dénoncer son voisin. (…) Évidemment, il faut lutter contre le travail au noir. Mais, est-ce le rôle des citoyens de se substituer aux inspecteurs sociaux ?"

Le peaufinnement de cet outil est toujours en cours, mais le point de contact via le net devrait être assez simple à manipuler dès le 1er octobre.


 

Vos commentaires