En ce moment
 

Un sportif amateur sur 5 se dope en Belgique: "Il y a des gens qui ne prennent rien et qui meurent à 40 ans, Arnold Schwarzenegger est toujours là"

 

Selon une étude de l'Université de Liège, que nous vous révélons pour RTL, un sportif amateur sur 5 consomme des produits dopants. Souvent sans savoir qu'ils sont interdits. 7% prennent des produits plus ou moins autorisés, dans le but d'améliorer leurs performances.

Thomas, passionné de body-building, gère une salle de sport. Il admet qu'il a recours à des produits dopants. "Avant de partir en vacances, de temps en temps, mais surtout avant la participation à un concours".

Sa pharmacie secrète est plutôt bien fournie. "Il y a des dianabol, des anapolon, des anavar… tout ce qui est testostérone en cachets. Après, pour la perte de poids, il y a du clenbutérol".

Des produits qu'il se procure via le bouche-à-oreille. "Ça vient d'Ukraine, c'est pas encore trop loin, ou de Pologne. Certains font des aller-retour, font des stocks et puis revendent".  

Un trafic qui ne lui fait pas trop peur. "Ce sont des produits qu'on cache, qui ne peuvent pas être facilement trouvés".

Et les risques pour la santé ? "Il y a des gens qui ne prennent rien et qui malheureusement meurent à 40 ou 50 ans. Arnold Schwarzenegger, il en a pris longtemps, et il est toujours là, à 70 ans, mieux qu'un gars qui n'a jamais rien pris".

Thomas a tout de même dépensé 4.000 € depuis le début de cette année pour se préparer. 

Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos

vidéos