Une première assemblée du personnel réunissant quelque 250 travailleurs s'est tenue jeudi à l'entreprise Saint-Gobain Glass, située à Auvelais. Les représentants syndicaux ont expliqué aux travailleurs les intentions de la direction. La pilule a du mal à passer et l'ambiance était assez tendue, selon Stéphane Baudart, permanent SETCa, mais les travailleurs attendent toutefois des éclaircissements rapides de la part de la direction avant d'envisager des actions. "Pour le moment, nous attendons une réponse de la direction par rapport aux interpellations qui ont été mises sur la table. Nous souhaitons qu'elle nous donne des perspectives plus claires en ce qui concerne la survie du 'Float' et la reprise des activités. Ensuite, nous voudrions dès aujourd'hui la mise en place d'une nouvelle organisation du travail qui permettrait de relancer l'activité dès qu'il y aura une possibilité", a-t-il commenté.

 

Des actions pourraient être envisagées

Les travailleurs espèrent avoir des réponses plus claires lundi. S'ils estiment que la direction ne répond pas assez rapidement, des actions pourraient être envisagées dans le courant de la semaine prochaine, a encore indiqué le permanent SETCa.

 

150 travailleurs concernés

La direction a annoncé jeudi matin son intention d'arrêter pendant un an le "Float A", le deuxième four de l'entreprise, à la fin du mois de janvier 2013. Cela concerne 150 travailleurs sur 324 au total. La direction a assuré qu'il n'y aura pas de perte d'emploi puisqu'il s'agit d'une mise en chômage économique pendant un an, mais les travailleurs sont sceptiques quant à la reprise de l'activité pour 2014.