En ce moment
 

Avec ses longues pattes et ses longues antennes, cet insecte n'est pas passé inaperçu chez Nancy: "Est-ce normal qu'il soit si grand?"

Avec ses longues pattes et ses longues antennes, cet insecte n'est pas passé inaperçu chez Nancy:
 

Régulièrement, vous nous envoyez des photos d’insectes que vous avez trouvés dans vos maisons, vos terrasses, vos jardins ou au détour d’une promenade. Ils vous intriguent, vous fascinent, vous ennuient, ou vous effraient aussi parfois, mais ne semblent pas vous laisser indifférents. La curiosité vous pousse en tout cas à nous les soumettre afin d’en savoir plus. Nous avons montré vos meilleures photos à un spécialiste de l’entomologie, Patrick Lighezzolo, qui travaille pour l’association de protection de la nature Natagora. L’occasion de partager vos clichés et d’en apprendre sur la faune de notre pays.

"Cet insecte s'est invité dans ma maison", nous dit Nancy, nous demandant s’il s’agit d’un criquet. L’insecte photographié fait partie du même groupe que celui du criquet, les orthoptères, mais il s’agit de la grande sauterelle verte, nous précise Patrick Lighezzolo de Natagora. Ces deux insectes sont fréquemment confondus. Ils sont tous deux pourvus de pattes puissantes qui leur permettent de sauter.


"Quelque chose d’assez monstrueux pour un petit enfant s’arrête devant"

"Est-ce normal qu’il soit si grand ?", demande également l’auteure du cliché. La réponse est oui. "Adulte, ça fait facilement 3-4 cm, rien que le corps, mais si on mesure l’aile, on double facilement. Comme ça a de très grandes pattes, ça saute très bien, et ça a de très grandes ailes, donc ça vole très bien, puis de grandes antennes, ça fait quelque chose d’assez monstrueux pour un petit enfant qui s’arrête devant", précise le spécialiste en entomologie.


"Il lui faut des supports verticaux"

On peut croiser cet insecte fréquemment, mais plus partout. "Cette espèce reste commune dans les jardins, dans les parcs, dans les zones en friche, mais sur des paysages d’agriculture intensive, vous ne la trouverez plus. Même si elle est très mobile et qu’elle peut coloniser de grands espaces, il lui faut des supports verticaux, des haies, des amas de broussaille, des arbres…". Cette position verticale, dans laquelle elle a été photographiée, c’est sa posture naturelle, il est classique de l’observer ainsi.


Une douce sérénade...


Autre particularité de la grande sauterelle verte, qu’elle partage avec le grillon et le criquet, c’est bien sûr le fait d'émettre un son très particulier. "Le mâle stridule, donc il frotte ses pattes arrières pour donner une sonorité, pour ainsi marquer sa présence, toujours dans le but de trouver une femelle pour l’accouplement".

 

Vos commentaires

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

vidéos