En ce moment
 

Bonne nouvelle pour les colombophiles et leurs bêtes de concours, les pigeons ne doivent plus rester confinés à cause de la grippe aviaire

 

Les particuliers ne sont plus obligés de confiner leurs poules et autres volatiles. L’assouplissement des mesures prises pour lutter contre la grippe aviaire a été annoncé vendredi. Un soulagement bienvenu notamment pour les colombophiles. Mathieu Langer et David Muller sont allés en rencontrer à Herstal en région liégeoise.

Le ministre de l'Agriculture Willy Borsus a levé, depuis ce vendredi à 14h, la plupart des mesures de prévention contre la grippe aviaire pour les volailles et oiseaux chez les amateurs, pour les pigeons et pour les oiseaux coureurs, annonce l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA). Les détenteurs professionnels de volailles devront eux encore patienter, le risque restant toujours trop élevé pour ce type d'exploitation. "Aujourd’hui, on constate que l’épidémie et le nombre de cas identifiés diminuent. Il n’y en a pas eus au niveau professionnel en Belgique, il y a eu trois cas chez un amateur ou auprès d’oiseaux sauvages, donc on peut petit à petit diminuer, sur conseil de nos experts, les normes sanitaires et les exigences", a indiqué le ministre au micro de Mathieu Langer pour le RTLinfo 13H.


Trois contaminations en février

En février, la Belgique a connu trois contaminations par la grippe aviaire du type H5N8: une chez un détenteur amateur d'oiseaux d'ornement à Lebbeke et deux autres concernaient des oiseaux sauvages (à Oud-Heverlee et à Huldenberg). Le dernier cas date d'il y a 3 semaines. La situation devient progressivement plus favorable dans les pays voisins. De ce fait, le risque de contamination des oiseaux captifs a suffisamment diminué pour pouvoir lever la plupart des mesures préventives chez les amateurs. Ces derniers ne doivent donc désormais plus confiner leurs volailles et oiseaux. Cependant, comme le risque de grippe aviaire n'est pas encore totalement exclu, l'AFSCA conseille fortement cette mesure de protection. Les amateurs sont par ailleurs toujours obligés de nourrir et d'abreuver leurs animaux à l'intérieur ou sous filets.


Les colombophiles ravis et soulagés

Francine est soulagée par cette levée du confinement. Elle fait partie des 20.000 colombophiles que compte la Belgique et elle pourra enfin lâcher ses champions à toute heure de la journée. "Surtout à cette période de cette année, nous avons des jeunes. Moi je commence seulement à avoir mes pigeonneaux, mais il y a encore énormément de colombophiles qui ont élevés des pigeonneaux depuis début janvier et pour eux, ça devenait catastrophique de ne pas pouvoir les lâcher."


Expositions, concours, ventes...

Les rassemblements d'oiseaux et de volailles (expositions, concours, ventes, bourses, ...), y compris les vols d'entraînement et de concours de pigeons, sont à nouveau autorisés moyennant les conditions habituelles (autorisation du bourgmestre, contrôle par un vétérinaire, liste des participants). De plus, les amateurs sont à nouveau autorisés sur les marchés publics.

Si la situation favorable actuelle se maintient, une levée totale des mesures de confinement pourrait être envisagée avant le 10 avril.

Vos commentaires

Top Facebook

vidéos