En ce moment
 

La grippe aviaire identifiée pour la première fois chez un cygne sauvage en Belgique: quelles sont les mesures à prendre?

La grippe aviaire identifiée pour la première fois chez un cygne sauvage en Belgique: quelles sont les mesures à prendre?
 

Le virus H5N8 de la grippe aviaire a été détecté mardi, pour la première fois, chez un cygne sauvage mort, à Oud-Heverlee (Brabant flamand), annonce l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) dans un communiqué. Elle rappelle aux détenteurs de volailles et autres oiseaux qu'ils doivent "appliquer correctement les mesures obligatoires pour protéger leurs animaux contre cette maladie". "Il s'agit du premier cas confirmé en Belgique parmi la faune sauvage", commente le ministre fédéral de l'Agriculture, Willy Borsus, cité dans le communiqué. "Cela démontre que le risque est toujours présent", ajoute-t-il, rappelant que "plusieurs centaines de cas ont été détectés depuis plusieurs mois en Europe dans un total de 27 pays". Ce qui pousse l'Afsca à penser que la contamination du cygne sauvage n'est "certainement" pas un cas unique.

Quelles sont les mesures à prendre pour les éleveurs et propriétaires d'oiseaux et de volailles?

Une première contamination avait d'ailleurs été identifiée le premier février dernier, chez un détenteur amateur d'oiseaux captifs à Lebbeke (Flandre orientale). L'Afsca signale qu'aucune mesure supplémentaire n'est prise mais des mesures obligatoires restent d'application pour tous les détenteurs de volaille et autres oiseaux jusqu'au 10 mars prochain. Ces mesures pourraient ensuite être prolongées. Concrètement, les animaux des hobbyistes (particuliers, amateurs) et professionnels doivent être confinés. Les détenir en plein air sous filets est autorisé, précise néanmoins l'Agence. Par ailleurs, les animaux doivent être nourris et abreuvés à l'intérieur. Aucune eau de surface non traitée ne peut être utilisée. Les marchés, rassemblements et autres événements auxquels sont rassemblés volailles et/ou autres oiseaux de plusieurs détenteurs sont interdits.

Le "consommateur n'encourt aucun risque avec ce virus"

Toutefois, la zone tampon temporaire délimitée le 1er février autour de la contamination à Lebbeke sera levée dans la nuit de mardi à mercredi, annonce l'Afsca. Les transports d'oiseaux, de volailles et d'œufs à couver seront de nouveau autorisés à Lebbeke, Alost et Termonde dès mercredi. Le virus de la grippe aviaire circule depuis la fin octobre 2016 en Europe. Il est très agressif et "cause des troubles graves et une importante mortalité chez les oiseaux sauvages et captifs", précise l'Afsca qui rappelle que le "consommateur n'encourt aucun risque avec ce virus. La viande et les œufs peuvent être consommés en toute sécurité".

Vos commentaires

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

vidéos