En ce moment
 

Nos hérissons sont en danger: si vous voulez les sauver, il faudra vous passer d'un produit au jardin

 

Plusieurs pays européens, dont la Belgique, s'inquiètent du sort des hérissons. Ces petits mammifères sont apparemment en danger, leur nombre a considérablement diminué. En cause, les routes qui leur sont souvent fatales, mais aussi et surtout, les granulés anti-limace qui les empoisonnent. Mathieu Langer et Aline Lejeune ont rencontré un bénévole qui s’occupe des animaux sauvages en difficulté pour le RTL INFO 13H.

Chaque année, le nombre de hérissons diminue en Belgique. Il est une victime indirecte des limaces empoisonnées dans nos jardins. "Avec l’anti-limace, malheureusement, il n’y a rien à faire, il n’y a pas de produit miracle pour contrer l’effet du poison. Parfois, s’ils ont ingéré une toute petite dose, ils peuvent encore s’en sortir, mais bien souvent, là ça dépend d’eux, ça ne dépend plus de nous", explique Maxime Binet, bénévole au centre de revalidation des espèces animales vivant à l’état sauvage (CREAVES).


Dans le top 3 des animaux victimes de la route

Après le crapaud, le hérisson est le deuxième animal victime de la route l’an dernier. Le hérisson se blesse aussi parfois, pris dans une tondeuse ou mordu par un chien. Maxime le recueille alors dans le centre.

Le dernier hérisson accueilli, c’est un petit hérisson d’à peine 6 semaines. "Si on n’agit pas très vite, ils sont condamnés. C’est très dur de les récupérer en fonction des blessures, de même, il y a les hérissons qui se font attraper par les débroussailleuses, par les tondeuses, quand on va défricher les terrains, parce qu’ils ont l’habitude, eux de se cacher dans des tas de bois".



Comment aider le hérisson?

Il est conseillé d’éviter de répandre des produits chimiques dans les pelouses et les parterres Si vous en voyez un dehors à la lumière en pleine journée, cela n’est pas normal. Vous pouvez appeler le CREAVES le plus proche (voici la liste), qui pourra lui porter secours. "Le plus important, c’est agir directement, ne pas garder l’animal chez soi, ne pas lui donner à manger, surtout si on est incertain de ce qu’on donne", ajoute le bénévole. 

Vos commentaires

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

vidéos