En ce moment
 

Plus de 3000 chiens ont pris possession du Domaine d'Hélécine: "J'ai hâte de découvrir des choses que je ne connais pas"

 

La 9ème édition de la journée du chien a lieu ce dimanche au domaine provincial d'Hélécine. Au programme, de nombreux ateliers et des animations mais cette journée a aussi pour but de sensibiliser le public aux abandons toujours aussi nombreux. En moyenne, dans notre pays, 30 000 chiens font tous les ans les frais de propriétaires peu scrupuleux. Reportage, Simon François avec Nathan Gerlache.

On appelle cette discipline le "flying ball". Une sorte de course-relais lors de laquelle deux équipes de quatre chiens se font face. Une épreuve intense, pour l’animal comme pour le maître. "Ce qu’on recherche, c’est déjà le plaisir du chien. C’est vraiment l’unité entre le chien et le maître et puis c’est un peu la rapidité de ramener les balles et de faire découvrir ce sport un peu à tout le monde" avance un participant.


"Tout conseil pour l'éducation est bon à prendre"

Cette compétition, c’est l’une des très nombreuses activités proposées aujourd’hui pour la journée du chien, au domaine d’Hélécine. Une édition qui, cette année, attire de nombreux visiteurs; à deux ou quatre pattes. "Elle est toute jeune donc tout conseil pour l’éducation est toujours bon à prendre, c’est pour ça qu’on vient faire un tour ici" explique un visiteur. "Il n’y a pas assez d’événements comme celui-ci donc j’ai hâte de découvrir des choses que je ne connais pas" ajoute une autre curieuse.


Un petit tour chez l'ostéopathe

Découvrir de quoi est capable le meilleur ami de l’homme mais aussi des idées pour en prendre soin. Ce chien a subi une opération récemment. Pour l’aider à se remettre, il passe entre les mains expertes d’une ostéopathe. "Tout est figé, il faut travailler au niveau musculaire parce que tout est contracté. Il faut bien détendre pour pouvoir ouvrir les articulations et rendre le mouvement à la patte" précise Elodie, l’ostéopathe, en joignant le geste à la parole.


Une journée pour ouvrir les consciences

La journée est organisée par le refuge pour animaux "Sans collier". Son but: sensibiliser le public. "L’idée, par cette journée, c’est vraiment d’amener les gens à avoir conscience que l’animal est un être sensible, qu’il a des capacités et qu’il faut en prendre soin. Donc être sensibilisé à l’acquisition mais aussi au quotidien avec son animal. On espère vraiment, par ce type d’événement, diminuer le phénomène des abandons en Belgique" ajoute Sébastien De Jonge, coordinateur de l’asbl.

Les organisateurs attendent 13 000 visiteurs aujourd’hui. Un quart d’entre eux découvrira l’événement au bout d’une laisse.

Vos commentaires

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

vidéos