En ce moment
 

Les tritons de nos contrées vont bientôt entrer en hibernation: où iront-ils?

Les tritons de nos contrées vont bientôt entrer en hibernation: où iront-ils?
 

Nos jardins regorgent souvent d’espèces animales. Benjamin et son papa, Jean-Michel, sont tombés sur un spécimen qu’ils ne connaissaient à Grondegnies, dans l’entité de Silly.

Il y a quelques jours, Jean-Michel, le papa de Benjamin, est tombé sur un petit animal dans son jardin de Gondregnies, en province de Hainaut. "Mon père a découvert un étrange animal qui ressemble à un gecko dans son jardin. Pourriez-vous me dire de quelle espèce il s’agit ?", nous a demandé le fils via notre bouton orange Alertez-nous.


Le mâle plus coloré en période de reproduction

Nous nous sommes adressés à Natagora, l’association de défense de la nature, pour en savoir plus sur le fameux animal. "Il s’agit d’un triton alpestre, qui fait partie de la famille des salamandridés. On le trouve dans toute l’Europe, généralement près des points d'eau", nous a répondu Isabelle Mespouille, attachée de l’ASBL. Le triton alpestre se reconnaît à son ventre uniformément orange clair à rouge vif et sa gorge peut parfois s’orner de petites taches noires. Le mâle (7 à 10 cm) est plus petit que la femelle (8 à 12 cm). En période de reproduction, il arbore une crête dorsale jaunâtre et tachetée de noir une ligne bleu vif et de nombreux points noirs en bas des flancs, et son dos est bleuté, alors que la femelle, elle, ne présente pas de crête ni de coloration bleutée sur son dos. "En dehors de la saison des amours, le Triton alpestre est généralement brunâtre, noirâtre, verdâtre ou grisâtre et prend un aspect marbré, peu importe le sexe", peut-on lire sur le site de Natagora.


Il aime les eaux stagnantes, les étangs et autres fossés

Si le jardin du papa de Benjamin est un endroit humide, c’est assez normal qu’il y ait trouvé un triton alpestre, car les habitats de celui-ci sont les eaux stagnantes, les étangs, les fossés, les ornières de chemins forestiers, les carrières, les marécages et les ruisseaux à cours lent. "Il préfère les endroits où la température de l'eau reste fraîche", a précisé Mme Mespouille.


Bientôt en hibernation

Même s’il est normal de rencontrer l’animal dans nos régions, vous n’aurez bientôt plus aucune chance d’en voir un, car, dans les prochaines semaines, débutera sa période d’hibernation. "Il va bientôt entrer sous l’eau pour son hibernation (dès que les températures sont suffisamment basses). Si les hivers sont trop rigoureux, il peut aussi dormir en plaine, sous des souches ou dans des terriers", a ajouté l’attachée de Natagora.

Si, comme Jean-Michel, vous trouvez dans les prochains jours un triton alpestre dans votre jardin, même s’il a commencé à faire froid, vous ne devez rien faire de particulier car "il a sûrement un endroit où se mettre à l’abri (un tas de feuilles, des branches)".

Vos commentaires

Top Facebook

vidéos