En ce moment
 

Duel électrique entre MR et Ecolo sur la prolongation du nucléaire: "Electrabel a le beurre, l’argent du beurre et même le sourire de la ministre Marghem"

 

Dossier brûlant ce midi dans l’émission Controverse. La prolongation du nucléaire, et précisément des centrales de Doel 1 et 2. Le duel était extrêmement tendu entre la ministre de l’énergie Marie-Christine Marghem et le député fédéral écolo Jean-Marc Nollet. Compte-rendu des débats.

Ils sont tous deux survoltés, dit-on. Selon l’Echo c’est un dialogue de sourds, mais ce midi, ils se sont parlé. La ministre MR de l’énergie Marie-Christine Marghem n’est pas têtue dit-elle, mais déterminée à prolonger les vieilles centrales nucléaires. Jean-Marc Nollet juge, lui, ce projet "inutile, coûteux et dangereux".


"Je ne suis pas responsable de l'AFCN"

Un duel électrique sur une question de centrales nucléaires. Bienvenue à Doel, en Flandre. Les centrales Doel 1 et Doel 2 ont quarante ans et le gouvernement veut prolonger leur carrière. L’opposition écolo demande un test international avant cette prolongation.
"Il n’y a pas de problèmes avec le nucléaire", soutiens Marie-Christine Marghem lors des débats. "Mais alors faites le test !", lui demande vivement Jean-Marc Nollet. "Faites le test international !" Lorsque celle-ci lui répond que c’est à l'AFCN de le faire, le député écolo lui souligne qu’elle est la ministre.

"Je ne suis pas responsable de l’AFCN", lui répond sèchement la ministre de l’énergie. "Vous le savez très bien. Je ne refuse pas, c’est l’AFCN qui va faire ce test." "Mais vous refusez de faire ce test avant. Dans toutes les centrales, on le fait, et ici vous ne voulez pas le faire parce qu’il y a un risque", pense Jean-Marc Nollet.  L’AFCN, c’est l’agence fédérale de contrôle nucléaire.



700 millions d'euros pour redémarrer les centrales

L’autre question touche au coût d’un tel redémarrage : 700 millions d’euros. "Electrabel a le beurre, l’argent du beurre et même le sourire de la ministre", explique le député Ecolo. "Le beurre car ils auront la prolongation de Doel 1 et 2, l’argent du beurre car ils négocient en même temps que leur rente nucléaires sera diminuée à presque rien – et cela va coûter 700 millions – et le sourire de la ministre parce qu’elle les laisse en même temps fermer d’autres centrales."


"Une question de sécurité d'approvisionnement"

La présentatrice Dominique Dumoulin revient sur les 700 millions. "Si on revient sur la rente nucléaire, c’est-à-dire le montant payé par Electrabel chaque année qui rentre dans les caisses de l’Etat qui s’élevait à environ 500 millions l’année dernière, est-ce que ce montant va être diminué, donc est-ce que moins d’argent rentrera dans les caisses de l’état ?"

" Et bien, cela nous le verrons", réponds Marie-Christine Marghem. "Je suis seulement en train de négocier avec Electrabel." En guise de conclusion, la ministre de l’énergie explique que prolonger deux centrales nucléaires, c’est une question de sécurité d’approvisionnement.

 

Vos commentaires

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

vidéos