En ce moment
 

Pourquoi la Belgique a-t-elle tant d'artistes "aussi fous et inventifs" ? Voici la réponse de Philippe Geluck (vidéo)

Philippe Geluck et la
Philippe Geluck sur les Grosses Têtes: "J
Philippe Geluck: "L
544646,544645
 

Ce matin, le dessinateur Philippe Geluck était l'invité de la rédaction de Bel RTL. Il répondait aux question de Barbara Mertens. 


Barbara Mertens (Bel RTL): Alors votre actualité Philippe Geluck, c’est aussi ce méga projet de Musée du Chat à Bruxelles, qui cette fois, semble bien parti. Parce que vous vous êtes trouvé dans une situation que vous n’imaginiez pas, vous avez parlé de la "politique imbécile culturelle belge."


Philippe Geluck: Comment en parler autrement ? J’ai toujours été épaté de voir comme le foisonnement culturel belge était bouillonnant, continuellement. On sait le nombre d’artistes magnifiques que génère notre pays. On sait comme on ne leur facilite pas la tâche chez nous et on sait comme certains se mettent à briller à l’étranger, à l’international. Peut-être que cette politique ne doit pas changer. Parce que, imaginons que nous ayons un ministère de la culture débordant de budget et de projets et d’attention aux artistes, peut-être que la création serait moins intéressante. C’est peut-être parce qu’on doit se battre, qu’on doit mériter le susucre qu’on nous donne, que nos artistes sont aussi merveilleux, aussi fous et aussi inventifs. Mais cela dit, parfois, ça use un petit peu les nerfs de se battre contre l’administration et les institutions pendant des années, ce que j’ai fait.


Barbara Mertens (Bel RTL): Mais là c’est confirmé donc, ce musée va pouvoir être créé et ouvrir d’ici quelques années ?

Philippe Geluck: Voilà, Rudi Vervoort a fait l’annonce le 3 juillet. On se réjouit de, tout à coup, la rapidité avec laquelle ça s’est passé. C’est de nouveau passé par Laurent Ruquier. C’est suite à une émission de ‘’On n’est pas Couché’’ où il m’avait invité. Il y a une commune du Sud de la France qui m’avait dit "si Bruxelles n’en veut pas, venez le faire chez nous." Laurent Ruquier m’a dit "Alors, vous allez le faire à Marseille finalement votre musée ?" et j’ai dit "Si Bruxelles n’en veut pas pourquoi pas." Là-dessus, les politiques belges se sont réveillés en disant "Il n’est pas question que ça se fasse en France, ça doit être fait à Bruxelles". Et Rudi Vervoort m’a contacté. Nous nous sommes vus en janvier et six mois plus tard, il faisait l’annonce. La Région de Bruxelles-Capitale va rénover un bâtiment qui est quasiment abandonné, qui se trouve au 6 de la Rue Royale, à côté du BIP et des Beaux-Arts et le remettre en état. Et donc en 2019, théoriquement, je pourrai y installer ce musée du Chat, qui sera consacré, évidemment, au Chat, qui en sera l’emblème mais plus largement aux dessins de presse, aux dessins d’humour et à des expositions invitées.

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Vidéos

vidéos