Valérie Trierweiler, compagne du président de la République, était vendredi l'invitée de vedette de la 31ème foire du livre de Brive, inaugurée en présence de la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, a constaté une journaliste de l'AFP.

Accompagnée du président de cette édition, l'écrivain Erik Orsenna, Mme Trierweiler a parcouru pendant près d'une heure la foire où jusqu'à dimanche quelque 400 auteurs dédicacent leurs livres.

La compagne du président, qui tient une chronique littéraire dans Paris Match, a salué de nombreux auteurs dont Amélie Nothomb, Patrick Deville, couronné par le Femina pour "Peste & Choléra" et Laurent Binet, auteur de "Rien ne se passe comme prévu", journal de bord racontant la campagne de M. Hollande.

Elle s'est également entretenue avec Olivier Adam, qu'elle "ne connaissait pas" et avec qui elle a passé cet été "trois jours de bonheur" en lisant son livre "Les lisières".

Samedi, elle dédicacera le livre de photos de Stéphane Ruet "François Hollande président" dont elle est l'auteur des légendes.

Lors de la précédente édition de la foire, M. Hollande y avait participé en tant que président du conseil général de la Corrèze.

Dans son discours d'inauguration, la ministre de la Culture a salué "tous les auteurs qui nous ont fait le plaisir de se livrer à nous, les lecteurs".

"Je ne serai jamais de ceux qui pensent qu'il y a trop de livres publiés chaque année", a indiqué Mme Filippetti.

Elle a assuré de la volonté du gouvernement, avec le Président de la République, "de défendre la littérature et plus généralement la culture et la création face aux menaces liées à la mondialisation (...) et à l'uniformisation de la chaîne du livre".

La ministre a affirmé être particulièrement vigilante au maintien du "réseau de libraires indépendants" et à loi Lang sur le prix unique du livre.

Selon elle, cette "loi est un socle (...) qui a permis de préserver la diversité de la chaîne du livre et aujourd'hui, à l'heure du numérique, nous devons trouver les mécanismes de régulation qui permettront de pérenniser l'héritage de cette loi".

Mme Filippetti a notamment rappelé que la TVA sur le livre allait être ramenée à 5% au 1er janvier 2014.

Pour sa part, M. Orsenna a rappelé son souhait de mettre "le voyage au coeur" de cette édition, "le voyage non pas pour fuir mais pour comprendre".