En ce moment
 

La Flandre fait désormais la chasse aux "centristes" sur les autoroutes: "C’est agaçant et surtout ce n’est pas légal"

 

En Flandre, une campagne de sensibilisation a été lancée au bord des autoroutes pour lutter contre les "centristes", ces automobilistes qui restent sur la bande du milieu alors qu’ils devraient se rabattre sur la bande de droite, puisqu’ils ne dépassent personne à ce moment-là.

"C’est illégal. Le code de la route précise bien qu’il faut systématiquement se rabattre et que la bande idéale est la bande de droite. Je comprends ceux qui ont envie de rouler vite et qui roulent sur la bande de gauche ; à partir du moment où on ne la monopolise pas à 100 km/h. Je comprends aussi les arguments de ceux qui roulent au milieu: il y a les camions, les ornières, c’est fatiguant. Mais c’est agaçant et surtout ce n’est pas légal", a rappelé la journaliste du Soir Emmanuelle Praet dans l'émission On refait le monde ce midi sur RTL-TVI. Elle voit dans cette initiative flamande un signe qui pourrait faire penser qu’ils vont sévir contre ces automobilistes en infraction. "Il n’y a pas beaucoup d’amendes, plus ou moins 1000 par an. Et ici avec cette campagne je pense que ça risque de changer un petit peu…"


Moins grave que l'alcool au volant ou de rouler sans assurance

En Wallonie par contre, pas de trace d’une telle campagne: "Il faut rappeler que la sécurité routière est régionalisée. Cette campagne s’adresse à la Flandre et la Wallonie ou Bruxelles peuvent parfaitement décider qu’il y a d’autres sujets d’intérêt, davantage prioritaires. Parce que cette infraction-là n’est pas dans les causes les plus dangereuses d’accident. Le grand problème, c’est l’alcool au volant qui continue de faire des ravages le weekend. Et puis les gens qui roulent sans assurance…", a estimé pour sa part Michel Henrion, qui n’y voit pas une priorité pour la sécurité routière. D’autant que rouler sur la bande du milieu sans jamais se rabattre sur celle de droite peut aussi se justifier en fonction du trafic: "Un policier me disait sur mon Facebook l’autre jour que sur le ring de Bruxelles, quand la bande de droite est infestée de camions, je ne vais pas me mettre entre deux camions."


Vos commentaires

Top Facebook

vidéos