En ce moment
 

Ce test médical pour les futurs parents coûte jusqu'à 1.200 euros: il pourrait bientôt être remboursé

 

Le Conseil Supérieur de la Santé préconise un dépistage génétique généralisé des maladies graves. Cela permettrait aux futurs parents de concevoir des enfants en bonne santé, mais ça soulève aussi, évidemment, d'épineuses questions éthiques.

A l’hôpital Erasme, à Anderlecht, environ 15 couples font chaque semaine un dépistage génétique, c’est-à-dire un test pour mesurer le risque que leur enfant soit atteint d’une maladie liée à leurs gênes. Le Conseil Supérieur de la Santé souhaite proposer un dépistage remboursé à tous les parents sans antécédents familiaux avant la première grossesse. Il demande l’avis sur la question du comité consultatif bioéthique. Le docteur Julie Désir, pédiatre-généticienne, approuve, à condition d’être prudent.

"Pour moi, ça doit être vraiment cadré dans des centres de génétique avec un conseil avant et après le test, pour voir toutes les options qui seraient possibles pour les couples, pour qu’ils aient une certaine autonomie en matière de procréation", a-t-elle confié à Sung-Shim Courier et Xavier Gérard pour RTLinfo.


Une simple prise de sang

Tous les êtres humains sont porteurs de deux ou trois gênes défectueux, le plus souvent sans conséquence. Mais si le même gêne a muté chez les deux parents, le risque que leur enfant soit atteint d’une maladie génétique est alors d’un sur quatre. "La technique va constituer en une simple prise de sang aux deux parents. On va utiliser les nouvelles techniques, qui s’appellent les séquençages à haut débit, qui nous permettent d’analyser en parallèle de très nombreux gênes."

Chaque année, en Belgique, environ 50.000 couples ont leur premier enfant. Pour réduire les coûts, le Conseil Supérieur de la Santé veut cibler les maladies graves, comme la mucoviscidose par exemple. "On peut éventuellement proposer une fécondation in vitro pour éviter d’avoir un enfant malade, ou un test prénatal très précoce pour vérifier si l’enfant a la maladie ou pas."

En Belgique, il existe 8 centres de dépistage agréés. Actuellement, le test coûte entre 600 et 1.200 euros et n’est pas remboursé.

Vos commentaires

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

vidéos