Julie rêvait de devenir infirmière, mais frappée par un AVC à 20 ans, elle se retrouve prisonnière de son corps

 

Ce vendredi soir, l'émission "Reporters" abordera le quotidien difficile de trois femmes victimes du "Locked-in Syndrome".

Après un AVC, certaines femmes se retrouvent prisonnières de leur corps. Elles ressentent tout et voient tout mais sont victimes du "Locked-in Syndrome". "Caroline était indépendante. Elle conduisait, elle partait en vacances. J'ai dû me réhabituer à avoir quelqu'un et Caroline aussi a du se réajuster", a expliqué la mère de la jeune femme. "Elle appelle souvent, il y a tous les repas, les samedis et les dimanches. Parfois c'est la nuit, lorsqu'elle a froid ou qu'elle est mal positionnée", a ajouté la maman.
Grab_20170519_145419_623
Cela représente un travail à temps plein pour les parents de Caroline. Durant six heures par semaine, une aide familiale s'occupe de leur fille pour leur permettre de prendre du temps pour eux.

La majorité des personnes qui souffrent de ce syndrome, vivent auprès de leur famille. C'est le cas de Julie, une femme de 31 ans qui rêvait de devenir infirmière. Mais elle a été victime d'un AVC à l'âge de 20 ans. En 11 ans, Julie n'a jamais cessé de se battre pour se réapproprier son corps. Il y a deux ans, elle s'est mise à l'hippothérapie.

Retrouvez l'intégralité de l'émission Reporters ce soir à 19h45 sur RTL TVI.

Vos commentaires

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

vidéos