En ce moment
 

Kinésiologues, géobiologistes, homéopathes, ... : ATTENTION, certains charlatans peuvent vous tuer

 

L’enquête actuelle sur le prétendu "guérisseur du cancer" allemand Klaus Ross, qui serait responsable de la mort de 69 personnes dont 6 Belges, relance le débat sur les médecines alternatives, sans fondement scientifique, et en particulier sur leurs gourous.

Ces guérisseurs autoproclamés, Nathalie De Reuck en a connu un. Pour elle, il est responsable de la mort de sa maman, Jacqueline Starck, il y a 9 ans, des suites d’un cancer du sein non traité par la médecine traditionnelle.


Des faux médecins dont il faut se méfier... surtout quand ils considèrent que le cancer n'est pas une maladie

Elle raconte l’histoire dans son livre publié en 2010 : "On a tué ma mère". Sur conseil de son ostéopathe, Jacqueline n’est pas allée consulter un médecin suite à une grosseur suspecte constatée dans un sein. Il l’a dirigée vers 3 charlatans. Un "kinésiologue", (pas une profession médicale ni scientifique reconnue), un "géobiologiste" (équivalent de radiesthésiste, une pratique sans fondement scientifique) et un "homéopathe" (pour rappel, l’homéopathie ne présente aucune efficacité médicale supérieure à l'effet placebo).

Ils utilisaient une technique parallèle appelée "médecine nouvelle germanique". Il s'agit d'une théorie non-scientifique inventée par un Allemand nommé Ryke Geerd Hamer, pour qui le cancer ne serait pas une vraie maladie, mais la résultante d’un conflit émotionnel, et contre laquelle la Fondation belge Contre le Cancer met en garde.

Sur leurs conseils, elle a laissé la tumeur grandir, se répandre jusqu’à son cou et former une plaie béante sur sa poitrine, qu’elle n’était autorisée à soigner qu’au prix d’atroces souffrances : avec du citron et de l’oignon appliqués sur la plaie à vif. Un jour, ils l’ont abandonnée à son triste sort et elle est enfin allée voir un médecin qui lui a annoncé qu’elle souffrait d’un cancer. Elle est décédée 2 mois plus tard en demandant à sa fille de faire en sorte que d’autres personnes comme elle ne se fassent pas avoir de la sorte.


Des discours qui séduisent plus que la froide réalité médicale

Benjamin Samyn et Emmanuel Tallarico ont rencontré Nathalie pour le RTLINFO 13H ce dimanche. Selon elle, ils séduisent d’abord par leurs fausses promesses : "Ces manipulateurs parlent systématiquement d’abord de guérison, de guérison rapide, mais également du fait qu’il n’y aura pas d’effets secondaires, qu’il n’y a pas de pertes d’appétit et de poids etc. Donc ce sont des discours qui sont très enthousiasmants par rapport parfois à la médecine traditionnelle."


Difficile de prouver leur emprise, d'où le peu de condamnations en Belgique

Nathalie a également l’Association internationale des victimes de la médecine nouvelle. Après avoir entendu de nombreux témoignages, elle en est arrivée à un constat : en Belgique, on n’est nulle part concernant les procédures judiciaires contre ces faux guérisseurs. Soit les dossiers stagnent, comme celui de sa maman, toujours à l’instruction aujourd’hui alors qu’elle disposait d’enregistrements de conversations téléphoniques avec ses bourreaux, soit il n’existent tout simplement pas faute de preuves. "Il faut des écrits, des photos, des témoignages pour avoir des preuves. Et en général, les manipulateurs, les charlatans, isolent les victimes de leur entourage donc il y en a peu et il n’y a jamais de preuves écrites ou très très peu", relève Nathalie.


Vos commentaires

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

vidéos