En ce moment
 

Plus de la moitié des Belges pensent être un jour confrontés au cancer

 

Six Belges sur dix (62%) pensent qu'ils seront confrontés au cancer au cours de leur vie, ressort-il d'une enquête menée par l'institut de sondages Ipsos à la demande de la société pharmaceutique MSD Belgique et présentée mardi. Ce chiffre grimpe à 73% auprès des 35-44 ans.

En réalité, un homme sur trois et une femme sur quatre sont confrontés à la maladie avant leurs 75 ans, estime le professeur Jerusalem, chef du service d'oncologie au CHU de Liège.

Les cancers du pancréas, du poumon et du foie sont les types de cancer que le Belge craint le plus, apparaît-il. La conséquence la plus redoutée est la mort, suivie de l'impact de la maladie sur la famille, de la douleur et de la dégradation de la qualité de vie.

Malgré tout, 64% des sondés estiment que la recherche pourra, à long terme, venir à bout de cette maladie. Un quart n'y croit pas du tout.

"Pourtant, il y a des raisons d'être optimiste", selon le professeur Jerusalem, notamment grâce à l'immunothérapie qui permet de contrer le mélanome, un cancer très agressif de la peau.

Vos commentaires

Top Facebook

vidéos