En ce moment
 

Le télescope Hubble a percé le mystère de Gliese 436 b, une exoplanète dotée d'une étrange chevelure gazeuse

Le télescope Hubble a percé le mystère de Gliese 436 b, une exoplanète dotée d'une étrange chevelure gazeuse
(c) NASA
 

GJ 436b, aussi appelée Gliese 436 b, une exoplanète dotée d'une immense chevelure gazeuse, a livré ses secrets grâce à de nouvelles observations du télescope Hubble. Une équipe d'astronomes de l'Université de Genève (UNIGE) a ainsi pu confirmer ce qui était jusqu'à présent uniquement des prédictions.

Lors des premières observations en 2015, les astronomes avaient estimé que le phénomène de chevelure était dû à la proximité entre la planète et son étoile. La planète, soumise à une irradiation intense, perdait une partie de son atmosphère d'hydrogène. "Nous avons été surpris par ce phénomène, d'une telle ampleur que nos observations n'avaient pu couvrir l'ensemble du nuage lors de son passage devant l'étoile", explique David Ehrenreich, professeur à l'UNIGE, cité dans un communiqué diffusé jeudi.

L'équipe avait alors extrapolé des données pour prédire quelle devait être la forme exacte du nuage gazeux. Ces simulations montraient une chevelure se prolongeant sur des dizaines de millions de kilomètres. Les nouvelles observations analysées par une équipe menée par le doctorant Baptiste Lavie ont confirmé les simulations numériques.

Les chercheurs pourront donc désormais comprendre comment d'autres exoplanètes, encore plus irradiées que GJ 436b, sont affectées par ce phénomène gazeux. Les résultats de cette étude sont publiés dans la revue Astronomy & Astrophysics. Les Universités de Berne, Warwick et Grenoble Alpes ainsi que l'Institut astrophysique de Paris ont collaboré à ce projet.

Vos commentaires

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

vidéos