Un scandale sanitaire frappe la viande brésilienne, l'Afsca rassure

Un scandale sanitaire frappe la viande brésilienne, l'Afsca rassure
 

(Belga) L'importation en Europe de viande en provenance du Brésil est régie par des règles strictes, a fait savoir dimanche Philippe Houdart, le porte-parole de l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca), réagissant ainsi aux révélations relatives à un scandale sanitaire qui frappe actuellement le Brésil. De la viande avariée impropre à la consommation a été vendue pendant des années, notamment à l'exportation, par certains des plus gros producteurs bovins du pays. Il est trop tôt pour savoir si cette marchandise a été écoulée en Belgique, mais l'Afsca souligne que les importations de viande brésilienne en Belgique demeurent limitée.

Le Brésil est considéré par l'Union européenne comme un "pays tiers" en matière commerciale, ce qui signifie que des procédures spéciales sont en vigueur, précise l'Afsca. "L'exportation vers l'Europe est limitée à certaines entreprises qui doivent remplir des standards stricts. Ce sont donc d'autres règles que celles qui régissent le marché brésilien", explique M. Houdart. Ces limitations ne concernent pas uniquement les entreprises, mais peuvent également frapper une région spécifique. "Les exportations vont par exemple être interdites à partir d'une région où des cas de fièvre aphteuse ont été rapportés." Les autorités brésiliennes sont chargées de procéder aux contrôles sur la viande et de délivrer les certificats. "Ces services sont soumis à des audits. Si des irrégularités sont constatées, les exportations peuvent être suspendues", souligne M. Houdart. Les cargaisons importées en Europe font l'objet d'un nouveau contrôle, dont se charge l'Afsca pour l'accès au marché belge. "Il s'agit d'abord de contrôles administratifs, comme ceux portant sur les certificats." Le porte-parole de l'agence n'a pas encore eu connaissance de problèmes portant sur la viande brésilienne, dont la part sur le marché belge est marginale. L'importation de celle-ci ne s'effectue pas via les ports maritimes. "Si des problèmes doivent émerger, ce sera probablement sur de la viande de poulet congelée destinée à un traitement ultérieur." Un vaste scandale sanitaire secoue actuellement le premier exportateur mondial de viande bovine et de volaille. Plusieurs entreprises, dont le plus gros producteur mondial de boeuf JBS, sont soupçonnées d'avoir mis sur le marché de la viande périmée en la traitant avec des produits chimiques. Vingt personnes ont déjà été arrêtées dans ce cadre, tandis que des dizaines de fonctionnaires chargés des contrôles de qualité ont été suspendus. Selon le ministère brésilien de l'Agriculture, trois sites de production ont déjà été fermés et vingt-et-un autres ont été placés sous supervision spéciale. Quelque 4.837 entreprises brésiliennes sont actives dans la production de viande. Le secteur représente 13 milliards d'euros d'exportations vers 160 pays. (Belga)

Vos commentaires

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

vidéos