En ce moment
 

Panique à la Deutsche Bank: la direction réagit

Panique à la Deutsche Bank: la direction réagit
 

La première banque allemande fait trembler les marchés. La Deutsche Bank a enregistré des pertes importantes au cours de ces derniers mois. Les investisseurs ont perdu confiance et l'Etat allemand pourrait être amené à intervenir. De son côté, Jean-Michel Segers, porte-parole de Deutsche Bank en Belgique, se veut rassurant et affirme que les dépôts des clients sont garantis par un double système: "Nos clients sont protégés".

La Deutsche Bank tangue… et pourrait couler. C'est la première banque en Allemagne et elle dispose de connexions dans toutes les grandes places mondiales. L'action a plongé de plus de 8%, atteignant son plus bas niveau historique, en-dessous des 10€. Depuis le début de l'année, le titre a perdu plus de 50%. La banque a perdu plus de 16 milliards d'euros. "C'est une pieuvre avec des tentacules dans toutes sortes d'activités financières et bancaires, dans toute la zone euro. Elle est vraiment systémique. Cela paraît inconcevable qu'une banque comme celle-là puisse s'écrouler, pourtant elle pourrait couler", explique Jeremy Batstone-Carr, analyste financier indépendant.


Certains clients ont retiré leur argent

La justice américaine réclamait une amende de 14 milliards, revue par la suite à 5,4 milliards de dollars. Certains clients ont tout de même retiré leur argent, mais selon la direction, cela ne concerne "que quelques clients de fonds spéculatifs, qui représentent une partie minime de l'activité globale" de la banque. 

L'action a repris à 7%, mais la question du sauvetage éventuel se pose toujours. "On ne se dirige pas vers une nouvelle crise bancaire, tout simplement parce que le secteur est en crise permanente. Les banques ont de nombreuses difficultés, surtout en Europe, et la Deutsche Bank a des problèmes avec ses hedge funds (NDLR: fonds spéculatifs)", estime Olivier Roth, analyste financier chez Oddo Seydler Bank.


Et en cas de faillite?

Théoriquement, le gouvernement allemand ne pourra pas directement intervenir en cas de faillite. Les nouvelles règles européennes imposent aux banques de d'abord récupérer l'argent auprès de leurs actionnaires et leurs créanciers privés. Deutsche Bank, c'est 100.000 salariés, dont 760 en Belgique et 35 agences chez nous, avec 300.000 clients. En cas de faillite, les dépôts sont garantis jusqu'à 100.000 euros par l'Etat allemand. Cela étant, il existe une double garantie. 


Deutsche Bank réagit: "Les dépôts de nos clients sont protégés par un double système"

D'après le porte-parole de Deutsche Bank en Belgique, Jean-Michel Segers, les clients bénéficient d'un double système de protection: "Il y a effectivement le système européen, qui garantit jusqu'à 100.000€, mais à celui-ci, s'ajoute un autre système, grâce auquel une partie du capital de la banque protège les avoirs des clients". Les montants protégés sont donc "beaucoup plus importants", ajoute le porte-parole.

Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos

vidéos