En ce moment
 

La Bourse de Paris finit dans le vert mais sans grande conviction (+0,15%)

nGED_IDL'action ArcelorMittal a perdu 1,27% à 22,63 euros - ARCELOR MITTAL
nGED_IDL'action Hermès s'est replié de 2,16% à 423,15 euros - JOEL SAGET
nGED_ID
nGED_ID
 

A découvrir

paris

La Bourse de Paris a fini de nouveau dans le vert (+0,15%) jeudi, mais sans grande conviction, les investisseurs restant prudents en l'absence d'une véritable visibilité en matière monétaire.

L'indice CAC 40 a gagné 7,61 points à 5.225,20 points, dans un volume d'échanges moyen de 3,2 milliards d'euros. La veille, il avait fini en petite hausse de 0,16%.

Après un démarrage en léger recul, la cote parisienne a rejoint l'équilibre où elle a passé l'essentiel de la séance, retrouvant un peu d'allant en toute fin de journée, ce qui lui a permis de signer sa quatrième séance d'affilée dans le vert.

"Le marché se cherche un peu. Il a connu une secousse au moment de la publication des chiffres de l'inflation américaine qui s'est révélée un peu plus forte qu'anticipée, alimentant les craintes que la Réserve fédérale américaine, qui se réunit la semaine prochaine, remonte ses taux directeurs plus vite que prévu", a expliqué à l'AFP Alexandre Baradez, un analyste de IG France.

Plus globalement, "les marchés européens sont plutôt en posture d'observation par rapport aux banques centrales qui délivrent des discours un peu moins accommodants ces derniers temps. Et tant qu'ils n'y verront pas plus clair, les investisseurs risquent de limiter leurs mouvements", a-t-il ajouté.

- Corée du Nord -

"La Corée du Nord reste en outre toujours en toile de fond", a-t-il complété en référence à des informations publiées dans la presse japonaise évoquant des signes de préparation d'un nouveau lancement de missile par la Corée du Nord.

En matière macroéconomique, en plus de l'inflation américaine, les investisseurs ont aussi pris connaissance du ralentissement marqué et inattendu de la production industrielle, des ventes de détail et de l'investissement en Chine qui a pesé sur l'ouverture.

Les investisseurs ont aussi pris note de la décision de la Banque d'Angleterre de laisser son taux directeur inchangé. En revanche, la pression inflationniste a poussé la banque centrale à prévenir qu'un resserrement monétaire n'est pas à exclure.

Sur le terrain des valeurs, ArcelorMittal a perdu 1,27% à 22,63 euros affecté par l'essoufflement de l'économie chinoise.

Les valeurs pétrolières ont évolué à l'inverse dans le vert, grâce à des prix du pétrole bien orientés. TechnipFMC a gagné 3,26% à 22,64 euros et Total 0,49% à 44,96 euros.

Hermès s'est replié de 2,16% à 423,15 euros, malgré la publication jeudi d'un bénéfice net en hausse de 11% au premier semestre et d'une marge opérationnelle "au plus haut niveau historique", le marché voyant dans cette publication le premier exemple d'un impact négatif de la poussée de l'euro.

Soitec a décollé de 10,33% à 50,31 euros, porté par l'annonce du lancement d'une première ligne de production de plaques de silicium sur isolant dans son usine de Singapour.

Vivendi a reculé de 0,99% à 21,03 euros, alors que le gendarme boursier italien, la Consob, a estimé que le groupe assumait un "contrôle de facto" sur Telecom Italia (Tim). Le groupe qui contrôle 28,8% de Mediaset, s'est par ailleurs engagé auprès de l'autorité de régulation des télécoms, à transférer à une société fiduciaire "indépendante" 19,19% du groupe télévisé italien et à ne pas céder d'actions Mediaset à Telecom Italia.

Zodiac Aerospace a pris 0,86% à 24,53 euros après avoir confirmé ses perspectives de résultat opérationnel courant pour son exercice décalé 2016/2017 malgré un recul de 1,6% de son chiffre d’affaires à 5,1 milliards d'euros.

Korian a perdu 3,49% à 28,74 euros, en dépit de l'annonce mercredi d'un résultat net en hausse de 18,8% au premier semestre, porté par l'international et a confirmé ses objectifs annuels.

  1. CAC 40 (Euronext)

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Vidéos

vidéos