L'adolescente de 14 ans a été arrêtée "comme responsable présumée de délits de pornographie infantile et d'atteinte à l'intégrité morale", a précisé la police dans un communiqué. Agé de 13 ans, le garçon n'a pas été arrêté car il n'est pas considéré comme pénalement responsable en Espagne, ayant moins de 14 ans, a-t-elle ajouté.

 

Piégée par un camarade dont elle est amoureuse

"La victime de 13 ans s'est filmée dans une position érotique avec son téléphone portable en raison de l'insistance d'un camarade, qui n'avait pour autre but que de se moquer d'elle". Elle est tombée dans le piège parce qu'elle "ressentait une attirance pour lui", selon la police. Très vite, la vidéo a été diffusée auprès d'autres élèves du collège via une application de messagerie instantanée gratuite, très utilisée en Espagne où les SMS sont souvent payants.

 

Un phénomène qui prend de l'ampleur

"On enregistre déjà plusieurs cas cette année de photos ou vidéos à caractère sexuel, mettant en scène des jeunes, et qui se propagent sous forme virale pour vengeance personnelle ou pour humilier ou pour chantage sexuel", relève la police qui met en garde contre cette pratique. Elle rappelle que "partager des actes ou des images intimes peut être une erreur avec des effets quasi irréversibles", soulignant que le réseau internet "a du mal à oublier".

> VOS REACTIONS SUR NOTRE PAGE FACEBOOK : "Non mais ça ne va vraiment pas bien dans ce monde!" (Rita D.)